S’il est un secteur qui garde la cote aux yeux des investisseurs, c’est bien l’immobilier. Ce n’est pourtant pas une raison pour investir dans n’importe quoi. Vous devez connaître l’état du marché et les différents placements qui s’offrent à vous. 

Investir dans l’immobilier : Pour quoi faire ? 

En faisant le pari de l’immobilier, un monde de possibilités s’offrent à vous. C’est en effet un placement qui vous permet beaucoup de choses, notamment : 

  • De vous constituer un patrimoine durable 
  • De compléter ses revenus et donc d’augmenter son pouvoir d’achat
  • De financer un bien immobilier dans le but de loger un membre de sa famille contre un loyer attractif 
  • De construire la batcave (et accessoirement réaliser son rêve)

Vous l’aurez compris, tout est possible en investissant dans l’immobilier. La législation va d’ailleurs dans ce sens en proposant de nombreux dispositifs fiscaux comme la loi Pinel pour l’investissement locatif ou la loi Malraux pour l’investissement immobilier dans l’ancien.

Quel investissement choisir ? 

Investir dans l’immobilier donne beaucoup d’options, voici un tour d’horizon. 

  • L’investissement locatif 

L’investissement locatif est une valeure sûre. C’est l’idéal pour investir sans trop prendre de risque. Pour les néophytes, il s’agit de financer l’achat d’un appartement ou d’une maison par les loyers perçus tous les mois par le locataire, à savoir vous. Ces loyers servent directement à rembourser votre crédit. Le dispositif Pinel encourage cette pratique et permet à l’emprunteur de bénéficier d’une baisse d’impôt de 21% si l’investisseur met son bien en location et qu’il respecte scrupuleusement la loi sur le plafonnement des loyers. 

  • L’immobilier d’entreprise 

Pas commun mais rentable, voilà comment définir l’investissement immobilier d’entreprise. Ce marché entraîne des coûts beaucoup moins élevés que l’investissement locatif tout en bénéficiant d’une législation moins contraignante. Il dispose en prime d’une demande stable. 

  • La Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) 

Cet investissement consiste à acheter ce qu’on appelle de la “pierre-papier”, à savoir des parts dans un ensemble immobilier administré par une société spécifique. 

Pas question ici de mettre un bien en location ou d’acheter une résidence principale, mais plutôt de bénéficier de la rentabilité de la société qui occupe les lieux. Vous ne détenez que des parts, donc une partie seulement du bien. Il ne vous appartient pas. 

La rentabilité annuelle moyenne de ce type de placement est de 5 %, un chiffre en nette augmentation et qui illustre le succès des SCIP. 

  • Les biens atypiques 

Il n’y a pas que l’immobilier dans la vie, il y a aussi l’immobilier atypique. À savoir des produits de niche considérés comme de l’immobilier. On parle ici de garages, box, places de parking etc. Investir dans ces types de bien est un pari nécessairement gagnant : coût d’achat réduit, législation avantageuse, des charges à moindre coût et un rendement estimé entre 5 et 10 %. 

Vous ne pourrez pas y habiter mais vous pourrez assurément le rentabiliser. 

Financer son investissement 

Parce que vous ne disposez pas de ressources illimitées, vous allez avoir besoin d’une banque ou d’un organisme de prêt pour financer votre projet. 

Ces établissements seront ravis de vous aider mais il convient de faire deux choses en amont : 

  • Estimer ses mensualités 
  • Trouver un placement rentable