Fin des vacances pour les députés ! Outre la mezzanine de Françoise Nyssen, ils devront plancher sur le projet de loi Elan pour relancer les constructions. Suite à deux années de progression, le marché du logement neuf est en net recul. Entre avril et juin 2018, les mises en chantier ont baissé de -4,3 % comparativement à la même période de 2017. Et il en va de même pour les permis de construire qui ont reculé de -4 %, d’après le ministère de la Cohésion des territoires.

Selon Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment la raison est simple : « Il y a moins de gens qui achètent parce qu’ils n’en ont pas les moyens. La fiscalité est trop forte et fait chuter le nombre de mises en chantier ».

Un ELAN pour repartir

Faire baisser les prix, c’est justement le sens du « choc d’offre » promis par Emmanuel Macron. Mais c’est avant tout le rôle, du projet de loi Elan (Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique), qui devrait permettre des constructions rapides et de ce fait entraîner une baisse des prix. Rapide ! Qu’est ce que ça veut dire ? L’exécution des travaux serait accélérée par l’adoucissement des normes du secteur de la construction, jugées souvent trop contraignantes.

Il doit prochainement passer en commission mixte au Parlement. Un projet qui devrait être accueilli les bras ouverts puisque malgré la baisse des taux d’intérêt, le prix des logements ne cesse de monter compliquant ainsi l’accès à la propriété pour les ménages les plus modestes. Cependant l’effet ne devrait pas être immédiat et la baisse des prix devrait se faire attendre encore quelque temps. Voilà pourquoi, afin de contrer cette hausse, les organismes de crédit accordent des prêts à taux très avantageux.

Vous souhaitez profiter de ces taux historiquement bas ? Commencez donc par simuler votre crédit !