En avril, les prix de l’immobilier parisien ont poursuivi leur progression de +0,8%. Alors que onze arrondissements dépassent désormais le plafond symbolique des 10 000€ du m2, la tendance à la hausse se confirme également dans le reste de Paris. Heureux sont les investisseurs qui ont su acquérir leur résidence principale ou réaliser leur premier investissement locatif aux alentours de Paris. Après avoir atteint 9 610€ en janvier, le prix moyen du m2 parisien devrait s’approcher des 9 790€ courant mai et poursuivre sa progression jusqu’à l’été. Des projections qui ont de quoi satisfaire les personnes ayant déjà investi et qui ne manqueront pas de tenter de potentiels investisseurs. Cette courbe constamment croissante semble confirmer l’adage énonçant que la Pierre est le plus sûr des placements.

Les studios et deux pièces attirent les investisseurs

 

Au-delà, de l’aspect global du marché, la progression du prix des petites surfaces (studios ou deux pièces) reste la plus impressionnante. En une seule année, leur prix a augmenté de +6,5% soit deux fois plus que les trois ou quatre pièces (très recherchés par les cadres supérieurs). Les petites surfaces retiennent quant à elle l’attention des primo-accédants et des investisseurs à la recherche de belles opportunités. À noter que les villes limitrophes profitent également de l’augmentation des prix. Sur un mois les valeurs ont augmenté de +0,6% dans  le val-d’oise, +0,5% en Seine-Saint-Denis et +0,4% dans les Hauts-de-Seine.

Les prix de l’immobilier suivent le rythme dans le reste de la France

 

Les prix flambent également en région et suivent le rythme des augmentations constatées dans la capitale. Suite logique d’une notoriété grandissante, Nantes a connu une augmentation des prix de + 11,3% sur une année. Lyon emboîte le pas avec une augmentation de +9,9% alors que Rennes se place en embuscade avec une progression de +6,1% sur une année. Marseille, Lille et Strasbourg ont également connu la même expèrience.

Crédit immobilier : la baisse des taux favorise l’investissement

 

Selon l’Observatoire Crédit Logement, le taux moyen du crédit immobilier n’a jamais été aussi bas depuis fin 2016. En mars, ce dernier est tombé à 1,39% soit une baisse de 0,5 point en un seul mois. Afin de favoriser l’investissement, les banques accordent également des durées de remboursements toujours plus longues. Ainsi, la durée moyenne des prêts immobiliers dépasse désormais les 19 ans.

 

🏡 Avec des prix qui ne cessent de progresser, il est plus que jamais temps de vous lancer dans l’investissement immobilier. Vous avez encore quelques doutes à lever sur votre capactité de financement ? Simulez votre crédit sans plus attendre afin de bénéficier des conseils de nos experts gratuitement.