Une fois n’est pas coutume, les taux des crédits immobiliers ont reculé au mois d’avril. À tel point qu’ils ont presque atteint leur minimum historique de novembre 2016. Dans le même temps, le baromètre des taux réalisé par L’Observatoire rappelle que la durée des crédits accordés s’est maintenue à un niveau extrêmement élevé.

C’est la première fois que l’accès au crédit immobilier est autant facilité par les organismes financiers. Avec un taux moyen de 1,35%, il est plus que jamais temps de simuler votre crédit ! En plus de cela, les banques sont moins regardantes sur le niveau des apports personnels qui reculent jour après jour.

Extrait du Baromètre des taux

En avril, le taux moyen pour un prêt d’une durée de 15 ans était de 1,09%, 1,27% sur 20 ans et 1,49% sur 25 ans.“Pour le 11e mois consécutif, ils sont inférieurs au rythme de l’inflation, confirmant une situation inédite depuis 1974.” énonce l’observatoire.

Dans le même temps, la durée des emprunts s’est allongée pour atteindre 227 mois. Par conséquent,  42,4% des crédits sont aujourd’hui contractés sur des périodes de 25 ans et plus. En seulement 2 ans, l’allongement des prêts a atteint 29 mois permettant ainsi de couvrir la hausse des prix de l’immobilier et la baisse des aides publiques censées favoriser l’accession à la propriété.

Le coût d’un crédit augmente

Malgré la baisse des taux d’intérêt, l’augmentation des périodes de prêt a pour conséquence une hausse du coût moyen des achats immobiliers. Ainsi, le coût total d’une acquisition s’élève désormais à 4,4 années de revenus. Soit une augmentation de +3% pour les 4 premiers mois de 2019, en glissement annuel.  Cette situation s’explique par le fait que les revenus des ménages souscrivant aux prêts immobiliers croissent moins rapidement que la hausse du coût des opérations.

Renégociez votre crédit immobilier

Avec des taux de crédit à un niveau historiquement bas, et  la suppression de l’obligation de domicilier vos revenus dans la banque prêteuse, il est plus que jamais temps de penser à une renégociation. Cela pourrait vous permettre de faire alléger vos mensualités ou encore de raccourcir vote crédit. Un montage qui aurait pour conséquence de vous faire réaliser d’importantes économies.