Vous vous dites que toutes les bonnes choses ont une fin et vous avez certainement raison. Cependant, certains réveils peuvent être plus cléments que d’autres. Bonne nouvelle pour vous, c’est le cas de la remontée des taux d’intérêt qui se fait toute en douceur. Signe s’il le fallait encore, qu’il est toujours temps pour vous d’acquérir un bien immobilier.

Dans les faits, selon l’Observatoire, la moyenne de ces taux se situait aux alentours de  1,44 % (hors assurance et coût de sûretés) au mois de novembre. Avec une moyenne de 1,22 % sur 15 ans, 1,40 % sur 20 ans et 1,63 % sur 25 ans. Cette hausse bien que très légère est une première depuis le mois de juin.

Peut-on emprunter à taux négatif


Source Observatoire Crédit Logement

«Alors que le rythme de l’inflation accélère encore, les taux d’intérêt réels restent négatifs depuis six mois, confirmant une situation inédite depuis 1974», explique l’observatoire. Comprenez par cela qu’en France, la hausse des prix a ralenti à 1,9 % en novembre et reste de ce fait supérieure au niveau moyen des crédits immobiliers.

Théoriquement, il est donc possible d’augmenter votre pouvoir d’achat en vous endettant pour un achat immobilier. Notez tout de même que les taux d’intérêt rapportés ci-dessous et affichés dans l’étude de l’Observatoire ne prennent pas en compte l’assurance des prêts, obligatoirement demandée par les organismes créanciers.

Une demande à la peine

Bien qu’une légère hausse se fasse ressentir, les conditions d’emprunts restent positives. Et pourtant la demande peine à repartir ! Selon l’Observatoire “ la hausse des prix de l’immobilier et la dégradation des soutiens publics  » en sont la cause. Autre signe que les moyens des foyers sont à la baisse, la durée des emprunts continue à augmenter.

Ainsi, cette dernière est passée à 227 mois au mois dernier. Cela pousse également les banques à accepter des baisses d’apport très importantes (– 7.4 % sur les onze premiers mois de 2018). “Les taux d’apport personnel des emprunteurs ont rarement été aussi bas par le passé, même durant la crise économique et financière internationale des années 2008-2009” énonce l’Observatoire. Durant cette période les institutions financières soutenaient la demande de crédits des ménages afin d’éviter d’aggraver la crise des marchés immobiliers.

Profitez de cette conjoncture positive pour vous lancer dans l’aventure immobilière. Nous vous accompagnerons volontairement afin d’aller débusquer les meilleures conditions de financement.