Le prêt employeur a vu le jour en 1953. Il concerne en France plus de 220 000 entreprises de plus de 10 salariés. Elles ont l’obligation de participer au financement de ce dispositif à hauteur de 0,45 % de leur masse salariale. 

Chaque entreprise participante reçoit alors une enveloppe pour financer le prêt employeur. Le montant de cette enveloppe annuelle est définitive et ne peut être dépassé. Pour les emprunteurs, c’est alors la loi du premier arrivé, premier servi. Après avoir transmis votre demande, l’employeur est libre d’accepter ou non. 

Comment fonctionne le prêt employeur ? 

Le crédit employeur est obligatoirement un complément de votre prêt bancaire principal. Il sert à vous octroyer à un taux avantageux sur un montant et due durée déterminée dans le cadre de l’acquisition d’une résidence principale neuve ou ancienne. Son montant ne peut excéder plus de 50 % du montant total des prêts. 

Ce logement neuf peut être un appartement ou un terrain sur lequel construire une maison individuelle. Vous pouvez également investir dans l’ancien, et ça tombe bien le crédit employeur englobe les biens nécessitant des travaux comme ceux en bon état. 

Les performances énergétiques sont aussi à prendre en compte. Le logement doit afficher un niveau de performance compris obligatoirement entre A et D (le seuil allant jusqu’à G). 

Contacter un expert Helloprêt pour plus d’informations. 

Montant et durée du prêt 

La durée du prêt employeur est de 20 ans maximum et son montant ne peut s’élever au delà de 50 % de la somme totale du bien. Ces modalités sont bien entendu aménageables en cas de travaux indispensables, de mutation professionnelle ou si l’emprunteur souhaite acquérir un logement social. 

La zone géographique est capital dans l’obtention de son prêt employeur. 

Selon que l’emprunteur réside à Paris, ailleurs en Île-de-France, dans une ville de plus de 100 000 habitants ou ailleurs en France métropolitaine, le montant de l’aide sera différent. 

Lieu de résidence de l’emprunteur Montant accordé à l’emprunteur 
Réside à Paris Entre 9600 et 17 600 €
Ailleurs en Île-de-France / Dans une ville de 100 000 habitants ou + Entre 8 000 et 14 400 € 
Zone rurale / Ailleurs en France métropolitaineEntre 6400 et 11 200 € 

Des aménagements sont prévus dans l’éventualité où l’employé dispose de faibles revenus, s’il opte pour un logement écologique ou s’il réalise des travaux d’aménagement dans le but d’accueillir une personne handicapé. Les majorations sont comprises entre 600 et 16 000 € mais ne peuvent pas dépasser la moitié de la somme totale empruntée. 

Qui peut en bénéficier ? 

Les bénéficiaires du prêt employeur sont les salariés primo-accédants du secteur privé évoluant dans des entreprises de plus de 10 employés.

L’ancienneté ne rentre pas en compte. Que vous soyez là depuis 1 semaine ou 30 ans, vous y avez droit, même les anciens salariés retraités depuis moins de 5 ans. 

L’accessibilité au prêt employeur est soumise aux conditions de ressources de l’emprunteur. Les barèmes sont d’ailleurs alignées sur les grilles d’accessibilité aux logements sociaux. 

Il faut savoir que le prêt employeur n’est pas contractuellement rattaché à votre contrat de travail. En cas de démission ou de licenciement, les échéances du crédit restent les mêmes et l’emprunteur n’est pas obligé de rembourser par anticipation. 

Cas particuliers 

Il se peut que vous ayez envie d’investir avec votre moitié. Dans ce cas, sachez que deux conjoints salariés peuvent bénéficier du prêt employeur. Les plafonds restent cependant les mêmes que l’on soit seul ou à deux. 

Les fonctionnaires ne sont pas concernés par ce dispositif. Leur statut bénéficie d’un autre prêt : le prêt fonctionnaire.

Zoom sur les primo-accédants 

Le prêt employeur est destiné aux primo-accédants. Mais qui sont-ils et quels sont leurs réseaux ? Pour faire simple, les primo-accédants sont ceux qui achètent un bien immobilier pour la première fois ou qui n’ont pas été propriétaires depuis au moins deux ans.   

Quid des propriétaires ? 

Même si la priorité est donnée aux primo-accédants, le salarié déjà propriétaire peut tout de même en bénéficier. Notamment s’il s’engage à vendre sa résidence actuelle pour en acheter une autre. L’aide sera alors comprise en 5 000 et 10 000 €. 

Besoin d’une information complémentaire ? Prenez contact avec un expert Helloprêt !

Le taux (pas si) avantageux du prêt employeur 

Le principal avantage du prêt employeur est son faible taux de remboursement, environ 1 %. C’est pour cette raison qu’il est aussi appelé prêt 1% employeur. 

Emprunter à un tel taux est certes un avantage mais la plupart des établissements bancaires pratiquent aujourd’hui ce niveau de taux. Les experts Helloprêt vous recommandent en ce moment de vérifier la pertinence d’adosser un prêt employeur à votre prêt principal. Pourquoi ? Parce que comme dit plus haut, le prêt employeur est un complément de votre prêt principal. Mais si la banque vous propose un taux taux équivalant voir en dessous du taux que vous offre votre employeur, l’opération perd tout son sens.

Par ailleurs, vous ne bénéficiez d’aucun réel accompagnement tout au long du montage de ce prêt employeur. C’est à vous de vous rapprocher du service en questions auprès de votre employeur. Ni le courtier, ni le banquier ne peuvent intervenir sur ce prêt.

De plus, le délai d’obtention est souvent long et les relations avec vos interlocuteurs peuvent être fastidieuse. Les services sont souvent engorgés.

Prenez-contact avec un expert Helloprêt pour en savoir plus sur le prêt employeur !