Acquérir votre maison ou votre appartement, vous en rêvez certainement depuis des années. Quoi de plus normal quand on sait qu’un français sur deux est propriétaire de son logement. Pour réussir à mener à bien un tel projet, il convient de préparer votre  dossier du mieux possible afin de bénéficier des diverses aides en vigueur et de slalomer entre de potentiels obstacles.

Qu’est-ce qu’un Primo-accédant ?

 
Ce terme désigne les personnes ou ménages qui achètent un bien immobilier pour la première fois. Il permet également de qualifier les individus qui n’ont pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des deux dernières années. À noter qu’après deux années passées comme locataire, vous redevenez automatiquement primo-accédants et vous pouvez ainsi bénéficier des aides et avantages fiscaux qui découlent de ce statut. Si vous possédez une résidence secondaire ou un investissement locatif, tout en étant locataire de votre résidence principale, vous êtes également considéré comme primo-accédant.

Primo-accédant : peut-on emprunter sans apport ?
 
En règle générale, les banques demandent un apport d’environ 10% du prix du bien. Dès lors, si vous souhaitez acheter un bien d’une valeur de 200 000€, il vous faudra apporter 20 000€ afin de couvrir les frais de notaire et frais annexes. Cependant, souscrire à un prêt immobilier sans apport personnel est possible si l’organisme de crédit juge que votre profil est éligible à cette demande. La banque sera alors très pointilleuse sur la vérification de vos finances et étudiera votre profil avec minutie. Afin de maximiser vos chances d’obtenir les meilleurs taux et de voir votre dossier accepté, vous devrez éviter tout incident de paiement, les découverts et les crédits multiples. Pour présenter un profil de jeune premier aux organismes de crédit, nous vous conseillons de faire appel gratuitement aux conseils d’un expert en crédit immobilier.  

Premier achat immobilier : le prêt à taux zéro (PTZ)

 
En tant que primo-accédant, vous pouvez probablement bénéficier du PTZ. Un avantage non négligeable, qui vous permet d’obtenir un prêt immobilier sans frais de dossier ni même intérêts. Toutefois, si vous êtes éligible, vous devrez payer les frais d’assurances, d’où l’importance de s’attacher les services d’un expert afin de bien les négocier.

Originellement destiné aux acquisitions de logements neufs, le PTZ s’est depuis 2015 étendu à l’achat de logements anciens nécessitants une réhabilitation. Pour y avoir droit, vous devez remplir une déclaration sur l’honneur expliquant que vous n’avez pas été propriétaire de votre logement principal au cours des deux dernières années. Dans les cas suivants, cette déclaration n’est pas demandée :

  • Votre logement a été victime d’une catastrophe l’ayant rendu inhabitable
  • Vous êtes titulaire d’une carte d’invalidité (incapacité de travailler)
  • Vous percevez une allocation aux adultes handicapés (AAH) ou encore une allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH)

PTZ : quelles sont les conditions de ressources ?

 
Pour profiter du prêt à taux zéro, vos revenus ne doivent pas excéder certains plafonds annuels qui dépendent de la composition de votre famille, mais également de votre lieu de résidence. Rappelons que l’année de vos revenus prise en compte est l’avant-dernière année précédant l’acquisition du bien ( N-2). Si vous souhaitez acquérir un bien en 2019, vous devez alors soumettre vos revenus de 2017. Une configuration très avantageuse, qui permet d’accéder au PTZ alors même que vos revenus sont devenus très confortables. Cela vous permet d’obtenir un prêt sans intérêt, mais également de pouvoir négocier le coût de votre assurance avec plus de force auprès des banques.

Un Prêt à taux zéro doit être complété par d’autres prêts tels que :

  • Un prêt accession sociale (PAS)
  • Un prêt conventionné (PC)
  • Un prêt octroyé par une banque
  • Un prêt aux fonctionnaires
  • Un plan épargne logement (PEL)

Vous souhaitez connaitre toutes les astuces qui vous permettront de bénéficier des meilleurs taux pour votre crédit immobilier ? Commencez par simuler votre crédit gratuitement.