Acheter neuf ou ancien.

Se préparer avant de négocier un prix

C’est l’étape la plus subjective d’un achat immobilier et certainement la plus agréable. L’étirement avant l’action : le choix du bien immobilier ! Neuf, ancien, appartement, maison… il y a autant de critères que de choix de biens mais il y a surtout des principes de base : les frais de notaire dans les constructions récentes, sont moins chers, et certaines bénéficient même parfois d’exonération de taxe foncière !

Acheter neuf ou ancien ?

Neuf ou ancien, un bien peut nécessiter par ailleurs des travaux mais attention ! La mention « avec travaux » ou « à rafraîchir » est à prendre avec des pincettes : il faut parfois compter jusqu’à 1 000 euros de travaux par mètre carré, sachant qu’un bien est difficilement habitable le temps de sa réhabilitation. Un vrai manque à gagner ! L’astuce : faire une contre-visite avec un professionnel qui estimera pour vous le montant des travaux, une gymnastique qui vous permettra également de gagner en latitude dans la négociation du prix du bien.

Enfin, des critères objectifs, comme l’étage d’un appartement, le nombre de pièce, la présence d’un ascenseur, la vue ou l’exposition et donc la luminosité peuvent être déterminés en amont de toute recherche pour éviter de perdre du temps.

N’oubliez pas de vous renseigner également sur la qualité de la construction, de sa toiture, des parties communes et du coût son entretien. Dans une maison, et si celle-ci n’est pas toute jeune, ce dernier point peut vite se chiffrer. Enfin et évidemment, renseignez-vous sur le quartier et les transports en commun à proximité ! L’échauffement ne s’arrête pas là ! Avant de faire une offre, il faut jeter un œil avisé aux prix du marché !