Champagne* au frais, c'est l'acte de vente !

Vous y êtes

Tic-tac, Tic-tac. Les jambes sont lourdes, le sourire s’accroche aux lèvres et l’anxiété a tendance à inviter le ventre à gargouiller gaiement. Tous ces symptômes sont normaux à la fin d’un marathon. Si vous êtes arrivés jusque-là, vous n’avez plus que quelques petites heures enfermé dans le bureau du notaire à passer. Ce dernier va s’assurer que le transfert des fonds a été réalisé pour que la signature de l’acte de vente définitif soit réalisée, actant le transfert juridique de la propriété du bien du patrimoine du vendeur vers celui de l’acquéreur.

Ce petit cérémonial débute par la lecture de l’ensemble des documents. Si ces derniers ne sont pas contestés, vendeur et acquéreur peuvent enfin signer l’acte de vente, que le notaire co-signera ensuite. Victoire ! Vous pouvez désormais vous emparez des clefs et allez siroter une coupe de champagne* dans votre nouvelle propriété !

* L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.