négocier le prix d'un bien d'occassion
Savoir négocier le prix d'un bien immobilier n’est pas une chose aisée ! Découvrez les points sur lesquels vous appuyer afin de faire baisser le prix de vente des biens.

Vous venez de flasher sur un bien qui correspond à l’ensemble de vos désirs. Malheureusement, son prix est légèrement trop élevé pour votre budget  et vous craignez de devoir laisser passer une belle opportunité. Pourtant, gardez bien à l’esprit que rien n’est joué d’avance, il suffit de quelques clés pour apprendre à négocier le prix d’un bien immobilier.

Les signes qui doivent vous pousser à négocier

 

Négocier une décote peut s’avérer extrêmement compliqué, mais avec quelques astuces, vous réussirez sans aucun doute à faire baisser le prix du bien que vous désirez acheter.  Pour cela, n’hésitez pas à être ferme avec le vendeur afin de montrer votre détermination.

Le bien est plus cher que le prix du marché

 

Après une rapide comparaison, vous découvrez que le bien est légèrement surcoté par rapport au reste du marché. Bonne nouvelle, cela signifie qu’il y a une marge de négociation. Munissez-vous de patience et partez scruter le marché immobilier de la zone qui l’entoure. Si vous découvrez de larges disparités, c’est qu’il est certainement possible de faire baisser les prix. Dans ce cas, n’hésitez pas à présenter les annonces de bien similaires au vendeur afin de lui prouver que le prix de son bien est au-dessus de la moyenne. Il n’est pas rare que les agences immobilières surévaluent les biens immobiliers afin d’attirer les vendeurs et décrocher de nouveaux mandats.

Le bien comporte des défauts

 

  • La première chose qui doit vous alerter lors d’une visite de bien immobilier est le manque de luminosité. Si vous visitez un rez-de-chaussée ou un premier étage, il y a de fortes probabilités que les pièces manquent de lumière. Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire remarquer, cela peut entraîner une décote de 5 à 10% du prix de vente.
  • L’appartement est au 5e étage sans ascenseur ? C’est une donnée à mentionner lors de votre négociation, au-delà du 4e étage sans ascenseur, c’est un inconvénient  loin d’être négligeable. Et cela peut donc entraîner une baisse de 5% du prix de vente.
  • L’appartement est beau, mais de nombreux travaux sont à prévoir ? À cette condition, vous vous devez d’être intraitable sur le sujet. Pas question de laisser passer le moindre défaut. N’hésitez pas à visiter en étant accompagné d’un architecte, cela vous permettra de notifier le coût des travaux avec précision lors de la négociation.

Le coût des charges de copropriétés est astronomique

 

Un bien dont les charges de copropriété sont trop élevées a de quoi faire sursauter n’importe quel acheteur. Afin de ne surtout pas négliger cet aspect, demandez à avoir accès aux 3 derniers procès-verbaux d’assemblée générale. Cela vous donnera une indication sur d’éventuels travaux à venir ou sur des problèmes au sein de la copropriété.

L’art de la négociation

 

Une fois toutes ces informations recueillies, munissez-vous de votre costume de négociateur afin de faire chuter les prix. Faites en sorte de vous mettre l’agent immobilier dans la poche. Si vous entretenez une bonne relation avec ce dernier, il n’hésitera pas à appuyer votre dossier ou à vous donner 2, 3 clés pour faire pencher la décision du vendeur en votre faveur.

 

Simplifiez votre aventure immobilière

Nous vous accompagnons gratuitement tout au long de votre projet.