revue de presse immobilier
Toujours plus riche, toujours plus percutante et toujours plus à la pointe de l'actualité proptech de la semaine !

Unmortgage facilite l’acquisition immobilière en terre anglaise

Outre-Manche, la hausse du prix des maisons croît plus rapidement que l’augmentation des salaires. De ce fait, les individus louent et ne peuvent pas épargner suffisamment pour acheter un bien immobilier. La start-up Unmortage s’est fixée pour objectif d’inverser ce cercle vicieux. « Notre start-up a pour but de permettre à chacun de vivre dans la maison qu’il souhaite. C’est notre mission ! » explique Ray Rafiq-Omar, cofondateur et PDG.

Leur solution permet d’acheter 5 % d’une maison et de louer le reste. Il n’y a donc aucun prêt. Les locataires peuvent décider d’augmenter leur part dans le bien, au fur et à mesure, en une seule fois ou encore de revendre leur 5 % à Unmortgage s’ils souhaitent s’en aller ! Une idée astucieuse qui a permis à la jeune pousse de boucler une levée de fonds de 10 £ M.

L’interview exclusive de James Dearsley parrain de la proptech

C’est l’interview à ne surtout pas manquer, que vous vous intéressiez, de près ou de loin à la proptech. Immobilier 2.0 a recueilli la parole de James Dearsley, l’un des parrains de la proptech en Angleterre. Figure emblématique outre-Manche, conférencier international et expert du domaine immobilier, il démarre aujourd’hui l’aventure UNISSU. Soit la plus grande base de données recensant des centaines d’entreprises du monde de la proptech.

Une excellente interview qui invite à casser les codes et à trouver des solutions qui traversent les frontières pour résoudre les crises immobilières. « L’immobilier est une ressource mondiale qui comporte des problématiques qui sont toutes aussi mondiales ; si l’on ne cherche des solutions que sur une petite échelle, on risque de ne pas les trouver. » Nous vous laissons découvrir le reste de ces propos dans l’article d’origine.

Uppercase lève 3,5 $ M pour implanter les commerces virtuels dans la vie réelle.

Nous nous envolons désormais en direction des États-Unis où la start-up Uppercase a su se démarquer avec intelligence. Consciente que bon nombre de magasins en ligne souhaiteraient un jour implanter leur marque sur la terre ferme, de manière visible, réelle et tangible, la start-up américaine a eu l’idée de travailler avec des agents immobiliers, des architectes et des designers afin de construire des magasins physiques. Le but : aider les business fleurissant sur internet, à passer du online à la vie réelle.

Forts de leur expérience, ils sélectionnent des espaces adaptés à chaque commerce ainsi qu’un emplacement de qualité. Jusqu’à présent, de nombreuses marques leur font confiance de New York à Toronto en passant par Los Angeles et il n’y a pas de raisons que cela s’arrête.

Le changement, c’est maintenant !

Les progrès technologiques continuent de transformer de multiples industries. Chaque aspect de notre monde a radicalement changé en peu de temps. Airbnb est plus important que les cinq plus grandes marques hôtelières du monde combinées, mais ne possède aucun bien immobilier. Uber serait la plus grande compagnie de taxis au monde, mais ne possède aucun véhicule.

Sans surprise, il existe également une longue lignée de startups promettant d’introduire l’automatisation et l’ubérification de l’immobilier. L’arrivée de WeWork et Airbnb n’était que le début. Mais qu’est-ce que cela signifie pour l’industrie et plus important encore, pour les investisseurs ? Un article de Forbes à lire de toute urgence !

Frais d’agence : attention danger !

Le parisien publie une enquête réalisée par Homepilot, mettant en lumière la disparité des honoraires pratiqués par les agences immobilières. Selon le rapport, 43 % d’entre elles ne respecteraient pas l’obligation d’afficher leurs tarifs sur internet. » On y apprend également que les frais s’élèvent en moyenne à 5,4 % pour un appartement à 450 000 € et que certains frais d’honoraires peuvent être volontairement cachés aux acquéreurs.

La solution pour lutter contre la variation des frais  : Proprioo, une agence 100 % en ligne qui a su séduire le fonds d’investissement de Xavier Niel. Pour 1990 € tout frais compris, ils prennent en charge la vente de votre bien de A à Z. Et vous ne serez pas les premiers à avoir raison de leur faire confiance : « Proprioo rentre plus de 300 mandats par mois ».

Simplifiez votre aventure immobilière

Nous vous accompagnons gratuitement tout au long de votre projet.