L'apport d'un prêt immobilier

Votre atout charme

Nous en avons déjà parlé : l’apport personnel, ce sont les réserves énergétiques dont vous disposez avant de démarrer ce marathon. En euros, c’est la somme que vous pouvez avancer avant d’obtenir un crédit : plus cette somme est conséquente, plus le taux d’intérêt que vous allez obtenir sera intéressant, puisque la banque aura le sentiment de prendre un moindre risque. Son impact sur le taux d’intérêt sera cependant moindre voire nul si le montant de l’apport dépasse 20% du montant du bien.

Pour mémoire, le budget global se décompose entre l’apport et l’emprunt. Si vous n’avez aucun apport, peut-être vaut-il mieux s’arrêter là*. La raison est très simple : aucune banque ne souhaite se retrouver avec une dette plus élevée que le montant du bien, si jamais elle est contrainte de vendre le bien.

Ainsi, les frais de notaire et les frais de garantie ne peuvent pas donc pas être financés par un emprunt, mais en principe uniquement par un apport. Entre d’autres termes, votre apport doit couvrir au minimum t entre 8% et 10% du bien. Cette somme couvre 7,5% des frais de notaire dans l’ancien (2,5% dans le neuf) et 1,5% du montant du prêt en frais de garantie, soit au total environ 10% du prix de vente. Pour un bien ancien qui vaut 250 000 euros, il faudradonc compter sur un apport de 25 000 euros. En règle générale, une banque apprécie davantage les situations pour lesquelles un acquéreur disposera d’un apport correspondant à 20% du montant du bien. Dans le cas du bien à 250 000 euros, on parle donc de 50 000 euros. Si vous aimez les chiffres, vous n’allez pas être déçus ! Rendez-vous à l’étape suivante, le sprint du taux d’intérêt !

*Le conseil HelloPrêt

Si vous avez une situation impeccable et peu voire pas d’apport, certaines banques peuvent très exceptionnellement accepter de vous octroyer un crédit. Il faut cependant justifier pour cela d’une épargne dont vous ne souhaitez pas vous séparer, par exemple si l’argent est placé. Les banques peuvent également vous prêter une oreille attentive si vous avez detrès bons revenus tout en étant encore très jeune, ce qui pourrait expliquer que vous n’avez pas eu le temps d’épargner depuis la sortie de votre grande école.