Le dossier de prêt.

L’inévitable checkpoint.

Le dossier de demande de prêt est un élément crucial : le courtier et les banques vont examiner votre situation à la loupe pour vous faire ou non des offres de prêt correspondant à votre situation et vos besoins de financement. Si vous avez contacté HelloPrêt au début de votre démarche, vous êtes en principe déjà dans la course et vous nous avez fourni la plupart des pièces justificatives, en dehors de celles portant sur votre compromis. Mais si ce n’est pas le cas, rassurez-vous, il n’est jamais trop tard de vous y mettre !

Sur notre plateforme, vous pouvez mettre en ligne vos pièces justificatives en quelques clics, à savoir vos deux derniers avis d’imposition, vos trois derniers bulletins de salaires ou encore vos derniers bilans et compte de résultat si vous êtes indépendant. Objectif : justifier de vos ressources, ce qui inclut forcément vos autres sources de revenus et le montant de vos dettes. Ainsi vos relevés de compte des trois derniers mois vous seront demandés, ce qui permet d’évaluer votre rythme de vie mais aussi d’avoir une preuve de votre apport personnel. Si cette dernière ne figure pas sur vos comptes, il faudra également la fournir au travers de justificatifs d’épargne (livret A, assurance vie etc.)

Il faudra également penser aux pièces traditionnelles, comme une photocopie de votre carte d’identité ou encore les justificatifs portant sur votre situation familiale, de domicile etc. Les banques vous feront également remplir des questionnaires de santé.

Pour les transactions supérieures à 300 000 ou 400 000 euros, il est même possible que la banque avec laquelle HelloPrêt vous mettra en relation vous demande des justificatifs médicaux. Ne soyez pas surpris; il permet à l’assureur de disposer d’informations sur votre santé et vous proposer un taux adapté à votre situation.

Le conseil d’HelloPrêt

N’oubliez de préparer également les pièces justificatives nécessaires pour vos autres prêts, comme des prêts à taux zéro, pour lesquelles vous devez justifier ne pas avoir été propriétaire les deux dernières années ou encore les prêts employeur pour lesquels une simple attestation de l’employeur est nécessaire.