Rénovation électrique : comment s’y prendre ?

Rénovation électrique : comment s’y prendre ?

Disposer d’une installation électrique conforme est une priorité. Aussi la rénovation électrique d’un logement estun processus qu’il convient de prendre très au sérieux. Rectification de la distribution électrique, estimation de la puissance, respect des normes, sont autant de paramètres à prendre en compte. Zoom sur la question de la rénovation électrique pour disposer, à domicile, d’une installation aussi conforme que sûre.

En France, plus de 7 millions de logements ne respectent pas les normes de sécurité électrique. Pire encore, 2 millions d’installations électriques anciennes sont jugées dangereuses. Une rénovation électrique dans un logement est de ce fait souvent incontournable pour assurer la sécurité des biens mais surtout des personnes. D’autant que réaliser des travaux électriques dans un logement s’avère être aussi l’occasion d’améliorer son confort…

L’importance de la norme électrique NF C15-100

S’il n’est pas obligatoire de rénover, sauf danger immédiat, le réseau électrique d’une habitation, il est dangereux et risqué de vivre dans un logement équipé d’une installation vétuste ne respectant pas les normes en vigueur.

En France, lesinstallations électriques neuves sont régies par la norme électrique NF C15-100. Cette norme impose différentes règles de sécurité comme : l’équipement électrique minimum pour chaque pièce, la présence d’une protection différentielle pour chaque départ de circuit, la présence de disjoncteurs pour chaque circuit, des obligations spécifiques pour les pièces à risque (salle de bain, cuisine), la présence d’une prise de terre. Lorsqu’on construit en neuf, il est obligatoire de suivre la NF C15-100. Malheureusement, le propriétaire d’un logement ancien n’a pas l’obligation de mettre son installation aux normes lorsque celle-ci est vétuste.

Loin d’être un détail administratif, la norme électrique française vise à protéger les installations et les personnes. Ainsi, un réseau électrique qui n’est pas aux normes sera bien plus dangereux qu’un réseau qui suit les obligations imposées par la NF C15-100.

Si vous n’êtes pas dans l’obligation de mettre votre logement aux normes, la mise aux normes reste recommandée pour diverses raisons. Grâce à cette mise aux normes, vous :

  • Diminuez les risques d’incendies et de dégâts matériels ;
  • Diminuez les risques d’électrocution et d’accidents électriques ;
  • Profitez d’une installation plus économe et plus sûre ;
  • Garantissez une protection complète en cas d’incident.

Préparation et déroulement de la rénovation de son réseau électrique ?

De manière générale, une installation électrique vétuste va nécessiter plusieurs jours de travaux. Un temps durant lequel vous ne disposerez pas d’électricité… Aussi, vaut-il mieux prévoir ce type de travaux avantl’emménagement ou alors disposer d’un lieu d’hébergement temporaire, si vous résidez dans les lieux où se dérouleront les travaux.

Une rénovation électrique d’un logement est un processus qui se décompose en quatre étapes…

1. Le diagnostic de l’installation

Le meilleur moyen de préparer une rénovation sera de débuter par un diagnostic. Effectué par un professionnel, le diagnostic électrique permet d’avoir une idée précise de l’état actuel de son installation.

2. La préparation des plans d’installation

Après avoir listé l’étendue des défauts, il faut travailler sur un plan pour dessiner la nouvelle installation électrique. Une mise aux normes peut nécessiter différents travaux : le changement des câbles et des fils électriques, le changement des équipements électriques (tableau, protections, etc.), les ajouts d’éléments obligatoires (interrupteurs, points d’éclairages, etc.). L’idéal est donc de préparer l’ensemble de ces modifications sur un plan, qui permettra de visualiser l’état final après rénovation.

3. Démontage de la précédente installation

Lors de la rénovation de l’électricité d’une maison, le démantèlement de l’ancienne installation électrique est parfois plus complexe que la rénovation en elle-même. Le diagnostic électrique peut vous permettre de savoir quels éléments ôter et quels éléments conserver. Dans le pire des cas, il faudra démonter les câbles et les fils électriques, ce qui prend le plus de temps.

4. La rénovation

Une fois l’ancien matériel retiré, vous pouvez vous atteler à la pose d’un matériel électrique neuf répondant aux normes. Le plan dessiné plus tôt vous sera d’une grande utilité pour mettre votre électricité aux normes. Il faudra attentivement :

  • Repérer et marquer les différents éléments de l’installation ;
  • Insérer les gaines ;
  • Glisser les fils électriques dans les gaines ;
  • Installer les équipements et les relier entre eux ;
  • Changer le tableau électrique et vérifier son fonctionnement ;
  • Relier l’installation à la prise terre.

Une rénovation nécessite bien entendu des travaux d’électricité, mais aussi bien souvent de maçonnerie, voire de décoration. Une fois l’installation en place et fonctionnelle, vous aurez peut-être à passer de l’enduit ou un coup de peinture pour effacer toutes traces des travaux.