Achat immobilier : peut-on intégrer les travaux dans le crédit immobilier ?

Vous allez bientôt acheter un appartement ou une maison et vous souhaitezréaliser des travaux de rénovation énergétique? Alors une question se pose : « Peut-on intégrer le coût des travaux dans un crédit immobilier ? ». Le comparateur Hopenergie.com donne des conseils pour économiser sur sa facture d’électricité en effectuant des travaux dans son futur logement.

Oui, le prêt immobilier peut inclure le coût des travaux

Dans la théorie, rien ne s’oppose pour contracter un crédit immobilier permettant de couvrir à la fois l’achat d’un bien immobilier et le coût des travaux de rénovation énergétique. Bien au contraire, cette démarche comporte plusieurs avantages non négligeables à savoir :

  • Vous profitez d’une durée de remboursement plus longue
  • Vous bénéficiez du même taux d’intérêt que votre prêt immobilier
  • Vous éviter de cumuler un prêt travaux et un crédit immobilier

Néanmoins dans la pratique, inclure le coût des travaux dans un prêt immobilier n’est pas si simple. Tout d’abord, les banques restent très vigilantes concernant le montant total que vous souhaitez emprunter (acquisition + travaux). Ce montant d’emprunt devra respecter les limites de votre capacité d’endettement. Cela signifie que vos échéances ne pourront pas dépasser près du tiers de vos revenus mensuels disponibles.
Il est également très fort probable que la banque auprès de laquelle vous empruntez vous demande de joindre les devis des entreprises choisies pour réaliser ces travaux à votre dossier. En cas d’accord pour votre prêt, les entreprises qui effectueront les travaux seront ainsi directement payées par votre banque. Vous ne pouvez donc pas faire les transformations dans votre habitat vous-même.

Inclure dans le crédit immobilier le coût des travaux est donc une démarche à réserver aux rénovations importantes, coûteuses et exécutées par des professionnels comme les travaux de rénovation énergétique.

Quels travaux peut-on réaliser avec un crédit immobilier ?

Effectuer des travaux d’aménagement ou de rénovation énergétique permet de valoriser votre bien immobilier. Vous pouvez simulez une facture d’électricité pour calculer combien vous pourriez économiser en réalisant destravaux de rénovation énergétique. Voici ci-dessous la liste des travaux que vous pouvez inclure dans un emprunt immobilier :

  • Travaux pour le raccordement à l’électricité, au gaz ou à l’eau
  • Travaux de rénovation ou de réparation (toiture, peintures, sols, etc.)
  • Travaux d’aménagement (véranda, agrandissement d’une pièce, piscine, jardin, embellissement d’un espace etc.)
  • Travaux de construction
  • Travaux pour l’amélioration de la qualité de la vie dans le logement (nouvelle cuisine équipée, salle de bain etc.)
  • Travaux concernant l’isolation (installation de panneaux solaires, nouvelles fenêtres, nouveau dispositif de chauffage, etc.)

Bon à savoir : plusieurs aides financières de l’état sont à votre disposition pour effectuer des travaux de rénovation telles que MaPrimeRenov’, Certificats d’économies d’énergie, éco-prêt à taux zéro, crédit d’impôt pour la transition énergétique, programme «Habiter mieux » de l’Anah, TVA à taux réduit, aide d’Action Logement, aides locales…

Pour les énergies renouvelables, le chauffage, l’isolation … les critères d’attribution sont liés à la situation du particulier, au logement ainsi qu’aux caractéristiques techniques des matériaux qui pourront être installés. Le cumul des aides est parfois possible.

Meubler son domicile à l’aide du prêt immobilier

Le prêt immobilier peut permettre aux emprunteurs d’intégrer une somme d’argent consacrée à un nouveau projet qui est lié à l’acquisition d’un appartement ou d’une maison. L’avantage de cette démarche, c’est que l’emprunteur profite d’un taux d’intérêt bien moins important comparé à un crédit classique à la consommation. Ainsi, l’emprunteur peut financer des gros travaux comme le raccordement au réseau électrique géré par Enedis, l’achat d’une nouvelle cuisine à moindre coût ou même l’installation d’une pergola.

Toutefois, tous les projets ne peuvent s’intégrer au financement immobilier. En effet en cas de mise en vente du bien, ils ne doivent pas être détachable de la propriété.
Par exemple, il est impossible d’acheter avec un prêt immobilier des meubles car ces derniers sont séparables de la propriété. Vous rêvez d’une lampe design, d’un four électrique mutli-fonctions, d’un canapé sur mesure, etc. Vous devrez avoir recours à d’autres possibilités de financements autre que le crédit immobilier.

Effectivement, d’autres prêts sont consacrés à ce type de projet téls que le prêt travaux ou alors le prêt personnel classique. Ces prêts permettent à l’emprunteur une plus grande marge de manœuvre. Cependant, certaines banques peuvent vous demander des justificatifs pour autoriser le déblocage de fonds auprès de l’emprunteur comme des factures ou des devis.

Dans le cas spécifique où l’emprunteur détiendrait déjà à son actif un ou plusieurs crédits ne lui autorisant pas de davantage s’endetter, celui-ci pourra avoir recours au regroupement de crédits. Cette action va lui permettre de n’avoir plus qu’un seul crédit avec une mensualité diminuée mais aussi d’affecter une somme d’argent à son projet : que ce soit meubler son logement ou acheter de l’électroménager à faible consommation d’énergie par exemple.

Souscrire un prêt travaux en plus d’un emprunt immobilier


Si les travaux que vous prévoyez dans votre nouveau logement ne sont pas aussi coûteux ou complexes, contracter un prêt travaux peut se révéler plus intéressant. En effet avec un prêt travaux, vous percevez directement les fonds sur votre compte bancaire puis vous pouvez gérer par vous-même ce que vous voulez acheter ou financer : l’achat d’équipements ou de matériaux de construction, des prestations de travaux …

Toutefois assurez-vous que vosrevenus disponibles mensuelssoient suffisants pour rembourser à la fois le prêt travaux et le prêt immobilier.