Dans quel secteur investir ? 

Le choix du secteur est primordial dans la décision d’investir dans l’immobilier locatif. Il est non seulement déterminant dans le prix d’achat du bien mais aussi pour le montant du loyer que vous allez fixer. La vision à long terme est également à prendre en compte. Souhaitez-vous uniquement louer pour compléter vos revenus ou prévoyez-vous d’y vivre un jour avec votre famille ? Autant d’éléments auxquels il faut réfléchir afin d’espérer pouvoir rentabiliser intelligemment votre placement. 

Le blog Helloprêt ne saurait trop vous conseiller d’être intelligent au moment d’acheter votre bien. Et surtout, de ne pas acheter n’importe où. Certains villes et quartiers sont plus attractifs que d’autres. En effet, Paris, Bordeaux, Lyon ou Lille restent des valeurs sûres en raison d’une forte demande. Mais si la concurrence est rude entre locataires, elle l’est tout autant pour les investisseurs. La rentabilité tend également à stagner dans les grandes villes, notamment à Paris où elle ne dépasse pas les 2.5%. 

Mieux vaut alors se tourner vers les villes moyennes qui proposent des biens peu chers pour les investisseurs et des loyers élevés pour les locataires. De par le nombre croissant d’étudiants et les dispositifs gouvernementaux encourageants l’implantation dans ces secteurs (Action coeur de ville, plan Denormandie), les villes moyennes comme Limoges, Nantes, Le Havre ou Rennes offrent de belles opportunités. 

Le choix de la ville n’est pas le seul facteur à prendre en compte, encore faut-il que le quartier soit attractif et adapté aux besoins de vos locataires. Si vous louez un 3 pièces, assurez-vous qu’il soit à proximité d’une école et des commerces. Si vous louez un studio à un étudiant, vérifiez que le logement soit proche de l’université et correctement desservi par les transports en commun. 

Prendre contact avec un expert Helloprêt pour démarrer son projet 

À qui ?

Le choix de votre locataire est primordial. Il ne faudrait pas tomber sur un mauvais payeur, cela vous gâcherait votre existence de bailleur. Helloprêt vous conseille donc de choisir avec rigueur vos locataires et de ne pas hésiter à leur demander les documents attestant bel et bien de leur solvabilité. 

Une solution existe pour être certain de recevoir le montant du loyer à chaque fin de mois : la garantie de loyers impayés. Le GLI est une couverture qui vous protège en cas de loyers impayés. Vous souscrivez une assurance à une entreprise spécialisée qui s’assure de recouvrir les loyers impayés. Comment ? Disons simplement que si  le locataire ne paye pas elle a les moyens financiers de traduire en justice votre locataire. Le GLI a été mis en place afin de protéger les propriétaires non seulement contre les impayés mais aussi les dégradations. 

Il est d’usage que le propriétaire demande de fournir la copie ou l’original des documents suivants : 

  • son contrat de travail
  • ses trois derniers bulletins de salaire
  • son dernier avis d’imposition 
  • les trois dernières quittances de loyer du logement occupé précédemment

Le jour de la visite, le locataire doit se présenter avec l’ensemble des documents et c’est après avoir reçu plusieurs candidats que le bailleur peut faire son choix. 

Investir dans le neuf ou l’ancien ? 

En règle générale, acheter de l’ancien reviendra moins cher qu’un logement neuf. En effet, le neuf est en général 30 % plus cher mais les deux sont presque tout aussi rentable du fait des travaux de rénovation souvent nécessaire lors de l’achat d’un bien ancien. 

Louer meublé ou vide ? 

Louer un appartement meublé ou un appartement vide ? Telle est la question ! 

La location meublée est souvent considérée comme plus rentable car les loyers sont plus importants et elle dispose d’une fiscalité avantageuse. Cette rentabilité peut pourtant être entachée par des changements de locataire fréquents, la durée du bail d’un bien meublée étant de 1 an minimum ( 9 mois pour un étudiant) contre 3 ans minimum pour une location vide. 

La location vide est quant à elle moins rentable mais offre plus de sécurité au bailleur de par un turn-over des locataires moins fréquents. Les frais de gestion liés au mobilier sont également réduits. Cela compense le manque à gagner par rapport à la location meublée qui se vend en moyenne de 5 à 30 % mieux. 

Comment fixer son loyer ? 

Le prix de location de votre bien dépend de nombreux vecteurs : le secteur, le type de locataire que vous cherchez, la qualité du bien et enfin son mobilier. 

Le montant du loyer peut en principe être fixé librement. Toutefois, les zones tendues, à savoir les grandes agglomérations comme Paris, Lyon, Bordeaux ou Marseille sont soumises à des plafonds. De nombreux dispositifs viennent également encadrer cette liberté. 

L’investissement locatif n’est pas à prendre à la légère et de nombreux éléments rentrent en jeu pour assurer à l’investisseur une rentabilité satisfaisante. N’hésitez pas à entrer en contact avec un expert Helloprêt pour plus d’informations.