Un appartement ancien, voilà ce dont vous rêvez depuis toujours. Malheureusement, des problèmes de canalisation, de fenêtre ou de chauffage viennent souvent contrebalancer le charme de ces biens de caractère. Cependant, avec un peu d’entraînement de détection et de la détermination, vous allez vite apprendre à dénicher  toutes les failles.

Qu’est-ce qu’un appartement ancien ? 

 

Pour beaucoup un appartement ancien correspond à un bien de caractère avec des moulures au plafond, un plancher et de magnifiques portes en bois. Dans les faits, rien de tout ça ! Peu importe l’âge du bien, il suffit qu’il ait déjà été vendu une fois pour qu’il dispose du statut de logement ancien. La transaction peut s’être réalisée sous la forme d’une vente, d’une donation ou même d’une succession. Une définition bien loin de celle qui plane dans l’imaginaire collectif. 

La confusion ne s’arrête pas là, puisque selon les différents gouvernements, un logement ancien doit être construit depuis plus de 5 ans alors que pour le fisc, ce dernier n’est plus neuf dès qu’il a déjà été vendu plus d’une fois. 

Quelle attitude adopter lors d’une visite ?

 

Afin que votre investissement immobilier soit une totale réussite, il convient de ne négliger aucun détail. Que ce soit un investissement locatif ou l’achat de votre résidence principale, un appartement ne s’achète pas à la légère. 

Faites preuve de patience et inspectez chaque pièce au peigne fin. Dans le même temps, n’hésitez pas à poser autant de questions que vous le pouvez au propriétaire ou encore à l’agent immobilier présent lors de la visite. 

Si vous avez peur de manquer de qualifications et de passer à côté de défauts majeurs, faites appel à un expert travaux qui saura poser les questions essentielles lors de la visite. 

Les points à vérifier lors d’une visite d’appartement ancien

 

Que ce soit l’isolation, l’exposition ou encore les équipements, rien ne doit être laissé au hasard lors d’une visite de bien immobilier. 

Dans un premier temps , vous devez vérifier que le quartier vous convient et que vous vous y sentirez à l’aise dans un futur plus ou moins proche. Il vous suffit alors d’arriver avec un peu d’avance le jour de la visite pour faire un tour du voisinage. Ce sera l’occasion de faire une petite balade ou un tour de trottinette au cas où vous habiteriez Paris 🙂

Une fois cette étape cruciale passée, vous pourrez commencer la visite du bien puis vous pencher sur la disposition des pièces afin de savoir si celle-ci répond à vos besoins. 

La checklist de poche

 
Autres détails et non des moindres chacun des points suivants doit faire état d’une vigilance particulière : 

  • Inspection du vis-à-vis 
  • Détection des nuisances 
  • Relève d’éventuelles traces d’humidité dans le logement 
  • Quid de l’installation électrique (nombre de prises, état général) 
  • Contrôle de l’état de la plomberie 
  • Inspection du système de chauffage 
  • Test de l’épaisseur et de la solidité des murs 

Si vous  réussissez à revenir avec le propriétaire ou l’agent immobilier sur chacun de ces points clés, vous devriez normalement avoir couvert une large gamme de questions.