En entamant le processus d’acquisition, vous allez devoir naviguer entre les tentations avant de définir ce dont vous avez réellement besoin. Pas question de vous laisser avoir par de jolies moulures ou une architecture atypique. Lors d’une visite de maison ancienne, le plus important est de constater si celle-ci est saine ou non ! 

Si le bien visité contient trop de malfaçons, vous risquez de devoir payer de nombreux frais supplémentaires à la suite de votre acquisition.  Si vous réussissez à négocier le prix de vente, cela peut en valoir la peine. Dans le cas inverse, mieux vaut passer votre chemin. 

Les vices cachés les plus communs dans les maisons anciennes 


Les vices cachés correspondent aux contrefaçons qui peuvent aller jusqu’à vous empêcher d’user du bien que vous venez d’acheter. Afin que le défaut rentre dans le cadre des vices cachés  il doit être qualifié de “grave” et précédé la vente. Sachez qu’un défaut peut être qualifié de vice caché sans que le vendeur n’ait été au courant au préalable. Les éléments suivants peuvent dans certains cas, entrer dans cette catégorie : 

  • Les fondations de la maison sont défectueuses 
  • La maison est construite sur un terrain inondable 
  • L’humidité dépasse les niveaux moyens 
  • Un mur de béton fissuré 
  • Un défaut de mise à niveau du sol 
  • Un défaut majeur dans l’acheminement de l’eau courante 
  • La découverte de termites présents avant la vente 

Que vérifier lors de la visite d’une maison ancienne ?

 

N’hésitez pas à poser un maximum de questions à l’agent immobilier en charge de la visite ou encore au propriétaire. Si vous craignez de ne pas disposer des compétences nécessaires pour évaluer la qualité de la maison, faites-vous accompagner par un expert. Ce dernier pourra évaluer avec précision la nature des travaux et leur montant. 

Avant de vous présenter pour la visite 

 

Faites un tour du voisinage afin de voir si celui-ci correspond à vos attentes. C’est un point à ne surtout pas négliger lors de l’achat d’une maison ancienne. Selon vos attentes, veillez à ce qu’il y ait des commerces ainsi qu’un bon réseau de transport à proximité. Si vous avez des enfants, la présence d’une école sera certainement un plus. Vous pouvez également vous renseigner sur le montant des diverses taxes et cherchez à savoir quels sont les projets qui pourraient se développer dans les prochaines années. 

Une fois à l’intérieur de la maison 

 

Le moment que vous attendiez tant est enfin arrivé. Une fois à l’intérieur de la maison, vous pourrez entrer la peau de l’inspecteur Columbo afin qu’aucun défaut ne puisse vous échapper. Commencez par contrôler l’installation électrique en testant les prises et les lumières avant d’inspecter le système de chauffage. 

Par la suite, vérifiez que les salles d’eau ne comportent pas de défauts majeurs. De la cuisine aux salles de bains en passant par les toilettes, chacun des défauts doit être évalué et rapporté afin de négocier le prix de vente.