On se pose tous la question : comment obtenir le meilleur taux pour son prêt immobilier ? Tous, sauf les courtiers, puisque c’est leur métier. On vous donne d’emblée une réponse : en peaufinant votre profil emprunteur. L’assurance de prêt pèse également un poids certain sur le coût final d’acquisition, vous avez donc tout intérêt à la dénicher elle aussi au taux le plus bas. Voici nos conseils pour trouver le meilleur taux de crédit immobilier.

1ère condition pour obtenir un prêt immobilier au meilleur taux : soigner son profil emprunteur

Lorsque vous démarchez les établissements prêteurs pour obtenir un crédit immobilier, ceux-ci vont évaluer le risque que vous leur faites prendre. Logiquement, si celui-ci est élevé, le taux d’emprunt s’envole ! Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devrez apparaître comme un emprunteur idéal. Voici comment.

1. Un taux d’endettement faible

Si vous lisez assidûment notre blog (ce dont nous ne doutons pas), vous savez déjà que les banques acceptent rarement de prêter de l’argent si votre taux d’endettement dépasse 33 %. À moins bien sûr de disposer par ailleurs de revenus et/ou d’un patrimoine conséquents. Correspondant au poids de vos charges sur votre budget mensuel, le taux d’endettement va conditionner, avec le reste à vivre, le montant que vous allez pouvoir rembourser chaque mois. En clair, plus vous êtes endetté, plus vous apparaissez comme un profil à risque et plus le taux proposé est élevé. CQFD.

Lire aussi : Taux d’endettement : la règle des 33 %

2. Un reste à vivre suffisant

Autre indicateur essentiel des banques pour déterminer le taux d’emprunt, le reste à vivre. Il correspond au revenu disponible une fois que vous avez payé toutes vos charges et les mensualités du crédit que vous convoitez. Si votre reste à vivre est élevé, vous n’aurez aucun mal à obtenir un meilleur taux immobilier pour votre prêt.

3. Un saut de charge faible

Le saut de charge, c’est la différence entre le loyer que vous payez actuellement et la mensualité de crédit envisagée. Pour rassurer les frileuses banques, il ne doit pas être trop important. Si vous avez la chance d’être hébergé à titre gratuit, vous allez devoir démontrer d’autant plus votre capacité d’épargne.

4. Une capacité à épargner

Plutôt cigale ou fourmi ? La banque sera plus encline à vous prêter au meilleur taux si vous arrivez régulièrement à mettre de l’argent de côté. Tout simplement parce que vous lui prouvez une fois encore que vous savez faire face à une charge récurrente.

5. Un apport personnel d’au moins 10 %

Selon son projet immobilier et son profil, il est parfois (très rarement) possible d’emprunter sans apport. Mais le plus souvent, la banque vous demandera un apport personnel d’au moins 10 %. Deux raisons :

–   L’apport personnel sert à payer les frais de notaire et les frais annexes, des sommes que la banque ne pourrait pas récupérer si elle devait saisir le bien pour le revendre ;

–   Il prouve votre capacité à mettre de l’argent de côté.

Si vous disposez d’un apport personnel supérieur à 10 % du montant de l’opération, alors vous pourrez négocier un meilleur taux d’emprunt immobilier.

Lire aussi : Peut-on emprunter sans apport ?

6. Réduire ou rembourser ses crédits à la consommation

Le poids de vos crédits à la consommation va directement impacter votre taux d’endettement, votre reste à vivre, votre capacité d’emprunt : en clair, tous les leviers à actionner pour obtenir un crédit immobilier au meilleur taux. Si vous en avez la possibilité, soldez vos crédits en cours. 

7. Une bonne gestion des comptes

Vous êtes accro au shopping, vous n’êtes jamais le dernier à payer votre tournée au bar et vous adorez vous équiper avec les dernières technologies ? Il en résulte de fréquents découverts bancaires ? Si nous, nous ne jugeons en aucun cas vos habitudes de vie, la banque, elle, va mettre son nez dans vos trois derniers relevés de compte pour déterminer si vous êtes un bon gestionnaire. Si ces relevés descendent allègrement en dessous de zéro, nous vous conseillons de différer quelque peu votre projet d’acquisition. Dans le meilleur des cas, vous obtiendrez un taux d’emprunt élevé. Dans le pire, votre dossier sera purement et simplement refusé.  

8. Une situation professionnelle stable

Oui, les salariés en CDI bénéficient d’un avantage certain pour obtenir le meilleur taux de crédit immobilier. Pour autant, les CDD, intérimaires et indépendants ne sont pas exclus du rêve à la propriété. Si vous êtes dans cette situation, il vous faudra simplement démontrer que vous percevez des revenus stables, depuis au moins 3 ans.

Conseil n°2 : optez pour la délégation d’assurance

L’assurance de prêt, dont les primes représentent un bon tiers de l’emprunt immobilier, a toute son importance lorsque vous négociez le meilleur taux de prêt immo. La banque vous proposera systématiquement son contrat groupe, qui revient cher. La solution ? Opter pour la délégation d’assurance ! À partir du moment où elle présente les mêmes garanties que le contrat de la banque, celle-ci ne peut pas vous le refuser.

Lire aussi : L’assurance de prêt : comment ça marche ?

Conseil n°3 : contactez votre courtier HelloPrêt pour faire jouer la concurrence

Pour n’allez pas accepter la première offre qui vous est faite sans comparer avec celles des autres établissements prêteurs. A priori, vous pensez que la banque chez qui vos comptes courants et d’épargne sont domiciliés va vous proposer le meilleur taux. Ce n’est pas automatique ! Pour vous éviter la tâche fastidieuse qui consiste à vous mettre en rapport avec de nombreuses banques, déléguez-la à un courtier HelloPrêt. Il saura qui contacter en fonction de votre dossier et ainsi vous dénicher l’offre la plus attractive.

Pour simuler le meilleur taux pour votre prêt immobilier, vous pouvez d’ores et déjà utiliser notre calculette. Sinon, les courtiers vous attendent par email, What’sapp et téléphone, il vous suffit de les contacter.