Qu’est-ce que le PTZ (prêt à taux zéro) ?

Le PTZ ou prêt à taux zéro est un prêt aidé accordé par les établissements de crédit pour permettre aux primo-accédants d’acheter leur résidence principale. Comme son nom l’indique, il permet à l’emprunteur de bénéficier d’un financement gratuit en complément d’un financement classique.

Quelle est la durée du PTZ ?

Le PTZ peut être souscrit pour une durée qui varie en fonction de vos ressources, de la composition de votre foyer et de la zone géographique du logement.

La durée de remboursement d’un PTZ peut alors s’étendre sur une période de 20 à 25 ans comprenant un différé de remboursement d’une durée comprise entre 5 à 15 ans.

Qui peut souscrire un PTZ ?

Pour obtenir un PTZ, vous ne devez pas avoir été propriétaire de votre résidence principale depuis moins de deux ans. Autrement dit, vous devez être considéré comme primo-accédant.

Lire aussi : Nos conseils aux primo-accédants pour votre emprunt immobilier

De plus, il faut respecter le plafond de ressource calculé sur le revenu fiscal de l’année N-2 en fonction de la zone géographique où se situe le logement.

Nombre d’occupants du logement Zone A bis et zone A Zone B1 Zone B2 Zone C
1 37 000 euros 30 000 euros 27 000 euros 24 000 euros
2 51 800 euros 42 000 euros 37 800 euros 33 600 euros
3 62 900 euros 51 000 euros 45 900 euros 40 800 euros
4 74 000 euros 60 000 euros 54 000 euros 48 000 euros
5 85 100 euros 69 000 euros 62 100 euros 55 200 euros
6 96 200 euros 78 000 euros 70 200 euros 62 400 euros
7 107 300 euros 87 000 euros 78 300 euros 69 600 euros
Plus de 8 occupants 118 400 euros 96 000 euros 86 400 euros 76 800 euros


Pour connaître la zone géographique du logement, vous pouvez utiliser ce simulateur.

Quels sont les projets immobiliers éligibles au PTZ ?

Le PTZ concerne les projets immobiliers relatifs à l’acquisition d’une résidence principale. Selon la localisation géographique de cette dernière, il est possible d’obtenir un PTZ pour l’acquisition d’un logement neuf ou ancien.

Toutefois, concernant les logements anciens, il est seulement possible de bénéficier du PTZ si le logement se situe en zone B2 et C et que vous engagez des travaux représentant au moins 25 % coût total de l’opération et permettant de réduire sa consommation énergétique annuelle à 331 KWh/m2 maximum.

Peut-on obtenir un PTZ sans le compléter avec un prêt immobilier ?

Le PTZ ne peut être la seule source de financement de votre projet immobilier. Vous serez obligatoirement tenu de le compléter avec un prêt immobilier classique ou assimilé (prêt conventionné, prêt d’accession sociale, prêt épargne logement ou prêt action logement).

Pourquoi faire une simulation de votre PTZ ?

Acheter votre résidence principale implique un minimum de préparation. Après avoir défini les critères de votre futur logement, il est impératif de déterminer votre budget immobilier.

Pour ce faire, vous avez tout intérêt à faire plusieurs simulations de PTZ pour connaître le montant exact de votre financement et des mensualités en résultant. Ainsi, vous pouvez vérifier si vous respectez bien la règle des 33 % de taux d’endettement.

Pour la connaître, vous pouvez utiliser notre simulateur de taux d’endettement.

Aussi, un simulateur de PTZ est d’autant plus utile qu’il permet d’intégrer les caractéristiques du différé de remboursement propre au prêt à taux zéro.

Intégrez le lissage du différé de remboursement du PTZ grâce au simulateur

Outre l’absence d’intérêt d’emprunt, le PTZ propose un atout de taille : le différé de remboursement.

Cette spécificité consiste à ne pas rendre exigible immédiatement le remboursement du PTZ, mais d’attendre plusieurs années (maximum 15 ans) avant de commencer à le rembourser. 

Autrement dit, les premières années, vous aurez seulement à rembourser les mensualités du prêt immobilier classique. Une fois la période de différé écoulée, il convient d’ajouter les mensualités du PTZ. Forcément, ces mensualités seront plus importantes puisque vous aurez deux prêts à rembourser simultanément. Mais pas de panique ! Il est possible d’optimiser tout ça grâce au lissage de prêt ! C’est d’ailleurs ce que notre simulation de PTZ fait automatiquement !

Le lissage de prêt consiste à regrouper en une seule mensualité constante votre PTZ avec votre prêt immobilier. Cette méthode présente deux atouts majeurs : 

  • Vos mensualités sont constantes de sorte que vous pourrez gérer votre budget plus facilement ;
  • Vous optimisez le coût global de votre crédit immobilier.

Comme vous pouvez le constater sur le simulateur du PTZ, pour maintenir les mensualités constantes, vous rembourserez les premières années une part plus importante de votre prêt immobilier classique. Ces mensualités se trouvent ensuite réduites pour procéder au remboursement progressif du PTZ.

Or, vous le savez certainement, les intérêts d’un prêt immobilier classique sont calculés sur le capital restant dû. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, la part des intérêts dans vos mensualités de remboursement est plus importante les premières années.

Ainsi, en remboursant plus au début, les intérêts dus sont moins importants au global. 

Le différé de remboursement du PTZ en plus d’être gratuit vous permet alors de réduire le coût global de votre emprunt immobilier grâce au lissage de prêt !

Optimisez votre budget immobilier grâce à notre simulateur de PTZ

Votre budget immobilier dépend directement de votre capacité d’emprunt qui elle-même dépend principalement de votre taux d’endettement. 

Utiliser un simulateur de PTZ, vous permet donc de tester différents scénarios en changeant notamment :

  • la localisation du logement que vous comptez acheter ;
  • le montant de votre apport ;
  • le montant du prêt immobilier.

Vous pourrez alors avoir une donnée estimative de vos mensualités et vérifier si ces dernières ne sont pas trop importantes par rapport à vos revenus.

Vérifiez rapidement l’éligibilité de votre projet au PTZ

Peut-être que vos idées sont encore vagues et que vous hésitez entre plusieurs projets. Forcément, la viabilité de certains projets immobiliers dépend des conditions de son financement.

En utilisant notre simulation de PTZ, vous pouvez vérifier rapidement si le coût total du projet ne se heurte pas au plafond du PTZ ou si la localisation du bien est compatible avec ce dernier.

Vous pourrez alors obtenir des données fiables pour comparer économiquement les différents projets entre eux et prendre la bonne décision !

Comment calculer le montant de votre PTZ avec notre simulateur ?

Le calcul du montant de votre PTZ dépend de plusieurs critères :

  • du type de logement acheté (neuf ou ancien)
  • de la localisation géographique du logement (Zone A bis, A, B1, B2, C)
  • du nombre d’occupant du logement
  • du prix TTC d’acquisition du logement (hors frais de notaire)

Le calcul du PTZ change selon que vous achetez dans le neuf ou dans l’ancien.

Simulation du PTZ dans le neuf

Si vous comptez acheter votre résidence principale dans le neuf, vous serez tenu de respecter le plafond de ressource et le plafond du coût total de l’opération immobilière (hors frais de notaire).

Nombre d’occupants dans le logement convoité Zone A bis et A Zone B1 Zone B2 Zone C
1 150 000 euros 135 000 euros 110 000 euros 100 000 euros
2 210 000 euros 189 000 euros 154 000 euros 140 000 euros
3 255 000 euros 230 000 euros 187 000 euros 170 000 euros
4 300 000 euros 270 000 euros 220 000 euros 200 000 euros
Plus de 5 occupants 345 000 euros 311 000 euros 253 000 euros 230 000 euros


À noter qu’au-delà du plafond, vous ne pourrez pas prétendre à l’obtention d’un PTZ.

Ensuite, pour calculer le montant du PTZ, il convient de prendre le coût total de l’opération et de le multiplier par les taux suivants selon la localisation du bien.

  Zone A bis et A Zone B1 Zone B2 Zone C
Logement neuf ou remis à neuf PTZ max = 40% PTZ max = 40% PTZ max = 20% PTZ max = 20%


Par exemple, si vous achetez seul un bien neuf à Paris pour un montant total de 150 000 euros, le montant maximum de votre PTZ sera de 150 000 x 0,4 = 60 000 euros. 

Simulation du PTZ dans l’ancien

Simuler le montant du PTZ dans l’ancien fonctionne de la même manière que dans le neuf : le calcul du montant du PTZ dépend de la localisation du bien. Toutefois, seules les zones B2 et C sont éligibles au PTZ pour un achat dans l’ancien sauf si vous achetez dans un logement social.

Le plafond du coût total de l’opération (travaux compris, mais hors frais de notaire) est similaire à un achat dans le neuf. Par contre, le calcul du PTZ est nettement moins favorable pour l’emprunteur.

  Zone A bis et A Zone B1 Zone B2 Zone C
Rénovation logement ancien (non remis à neuf) Pas de PTZ Pas de PTZ PTZ max = 40% PTZ max = 40%
Logement social PTZ max = 10% PTZ max = 10% PTZ max = 10% PTZ max = 10%

Dès lors, si vous achetez seul un logement à rénover à Briançon pour un coût total de 100 000 euros travaux compris, le montant de votre PTZ sera de 100 000 x 0,4 = 40 000 euros.

Par contre, vous ne pourrez pas obtenir de PTZ pour acquérir un logement ancien en Île-de-France.

Que faire si vous n’êtes pas éligible au PTZ ?

Notre simulation de PTZ ne vous a pas donné satisfaction, car votre projet n’est pas éligible au PTZ ?

Deux options s’offrent à vous :

  • changer votre fusil d’épaule et trouver un projet compatible avec le PTZ. À ces fins, vous pouvez consulter notre guide sur Comment obtenir un PTZ pour votre achat immobilier ? ;
  • obtenir un crédit immobilier pour la totalité de votre projet aux meilleures conditions possibles. 

Certes, le PTZ diminue le coût global de votre financement immobilier, mais en période de taux bas, les économies réalisables ne sont pas non plus extraordinaires. Si vous tombez sur une belle opportunité pour acheter votre résidence principale non éligible au PTZ, il peut être opportun d’y aller quand même ! 

À ces fins, PTZ ou non, nous pouvons vous accompagner pour mettre en valeur votre dossier emprunteur et démarcher pour vous toutes les banques de la place. Grâce à cette méthode et notre connaissance du marché bancaire, nous pouvons négocier pour vous un prêt immobilier (et un PTZ si vous êtes éligible) aux meilleurs taux avec d’excellentes conditions de remboursement !

De plus, selon votre projet, nous pouvons vous conseiller sur votre éligibilité à d’autres types de financement pouvant améliorer votre capacité d’emprunt !