Comment devenir courtier immobilier ?

Comment devenir courtier immobilier ?

En quoi consiste le métier de courtier immobilier ?

Vous vous demandez si devenir courtier immobilier est une bonne idée ? On vous propose un petit zoom sur le marché et sur le métier pour vous aider à y voir plus clair.

Le marché du courtage immobilier

À l’origine assez confidentielle, la profession de courtier immobilier attire de plus de plus de candidats. Il faut dire que les perspectives du marché du courtage sont pour le moins attractives ! Entre 2006 et 2016, la part de prêts immobiliers négociés par les courtiers passent de 15 à 35 %. En 2019, près de 40 % des Français ont fait appel à un courtier pour obtenir leur financement. Cette progression notable de l’activité de courtier devrait se poursuivre, car :

  • Les particuliers manquent de temps pour contacter eux-mêmes les établissements bancaires et assureurs pour pouvoir conclure l’achat d’un bien immobilier. Passer par un courtier, c’est l’assurance de gagner du temps ;
  • En cette période de taux bas, les banques ne dégagent qu’une faible marge sur les emprunts. Elles préfèrent donc sous-traiter la tâche d’apport d’affaires aux courtiers plutôt que d’investir dans un service interne.

Le rôle du courtier immobilier

Candidat en reconversion professionnelle ou étudiant en quête d’un secteur porteur, vous vous demandez en quoi consiste réellement le métier de courtier ? En fait celui-ci joue un rôle d’intermédiaire entre la banque et l’emprunteur. L’emprunteur vous contacte pour que vous dénichiez pour lui un prêt immo au meilleur taux et au meilleures conditions (pénalités de remboursement anticipé, mensualités flexibles…), en fonction de son profil.

En tant que courtier, vous étudiez le dossier qui vous est présenté, pour déterminer si le projet immobilier est réalisable. Vous vérifiez la solvabilité de l’acquéreur, sa capacité d’emprunt au regard de son taux d’endettement, déterminez si l’apport personnel est suffisant, etc. Ensuite, vous devez contacter vos partenaires pour négocier un contrat. Vous soumettrez plusieurs propositions à votre client. S’il en retient une et qu’il signe l’offre de prêt, vous percevez une rémunération.

De l’analyse du dossier à l’obtention d’un emprunt, si vous décidez de devenir courtier immobilier, vous exercerez un métier passionnant, challengeant et essentiellement axé sur l’humain.

Quel parcours pour devenir courtier immobilier ?

Malheureusement, vous ne pouvez pas devenir courtier immobilier comme ça du jour au lendemain. La loi Hoquet de 1970 et d’autres textes encadrent l’exercice de la profession. En premier lieu, vous devez montrer patte blanche, c’est-à-dire disposer soit d’un diplôme, soit d’une expérience significative sur le secteur. Explications !

Le diplôme pour devenir courtier

On vient de vous le dire, courtier est une profession réglementée. La première voie pour y accéder reste le sacro-saint diplôme. Et niveau bac+2 minimum. Notez que plus vous allez loin dans les études, meilleures sont vos chances de décrocher un poste à responsabilités. Et si vous envisagez d’ouvrir votre propre cabinet de courtage, on vous recommande chaudement de pousser jusqu’au bac+5…

Alors, quel cursus suivre pour devenir courtier immobilier ? Plusieurs choix s’offrent à vous :

  • DUT carrières juridiques ;
  • DEUST Banque Organismes Financiers et de Prévoyance
  • BTS Assurances ;
  • BTS professions immobilières ;
  • BTS négociation et digitalisation de la relation client ;
  • BTS management commercial et opérationnel ;
  • Licence assurance, banque ou finance ;
  • Diplôme d’une école de commerce ;
  • Diplôme d’ingénieur ;
  • Diplôme de l’Institut des Assurances, de l’École nationale d’assurance
  • Master en assurances, master finance master en droit.

Le choix d’une votre spécialité éventuelle, comme courtier en assurance de prêt, peut vous aider à vous orienter.

La formation de courtier

Rassurez-vous, vous pouvez aussi devenir courtier immobilier sans diplôme. Des instituts de formation privés à distance ou en présentiel, comme IFIB, IFCM, ENFI, vous proposent des cursus professionnalisants qui vous permettront de réaliser votre rêve. Les formations au métier de courtier durent environ 150 heures. Avant d’opter pour l’une d’elles, vérifier que l’organisme dispose bien d’un agrément !

Sinon, le métier de courtier vous est aussi ouvert si vous possédez :

  • Au moins 10 ans d’expérience professionnelle sur le secteur, si vous n’êtes pas titulaire du bac ;
  • Au moins 3 d’expérience si vous êtes bachelier.

Sachez enfin que vous pouvez obtenir une licence dans le cadre d’une validation des acquis de l’expérience (VAE).

L’inscription à l’ORIAS

En tant que IOBSP, vous devez vous inscrire à l’ORIAS. Vous êtes bien avancé, avec ces acronymes, n’est-ce pas ? En fait, IOBSP signifie Intermédiaire en Opérations de banque et en Services de Paiement. La loi distingue 4 catégories d’IOBSP, dont les courtiers.

Une obligation pèse sur vous pour devenir courtier : vous immatriculer à l’ORIAS, l’Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance. C’est à cette occasion, que vous indiquerez IOBSP courtier. Simple comme bonjour !

Lire aussi : Notre avis sur les différents courtiers immobiliers

Quelles compétences et qualités pour devenir courtier ?

Devenir courtier en immobilier nécessite également de posséder certaines qualités et compétences. On vous l’a dit plus haut, l’essentiel de votre activité consiste à discuter avec les clients et à négocier avec les banques. Voici les prérequis qui vous aideront à réussir votre activité.

Des connaissances techniques

Rachat de crédit, assurance de prêt immobilier, regroupement de crédits, frais de dossier, prêt à taux zéro encore taux de crédit : vous devrez être incollable sur tout ce qui touche à la recherche de financement.

Des compétences commerciales

Vous serez motivé par un seul objectif : trouver la meilleure offre de prêt immobilier et l’assurance emprunteur la plus avantageuse à votre client. Vous devrez donc convaincre vos partenaires bancaires et assureurs, pour qu’il accède à votre demande. Votre bagou sera votre meilleur allié !

Le sens du relationnel

Primo-accédant qui souhaite acheter sa résidence principale ou particulier aguerri qui réalise de l’investissement locatif, l’enjeu pour eux est important. On ne parle pas seulement des conséquences financières, mais également du rêve qui se dissimule derrière l’accession à la propriété. Vous devrez donc faire preuve de compréhension, d’empathie et de tact pour échanger avec vos clients.

Il vous faut aussi vous adapter à votre cible. Tout le monde ne dispose pas de connaissances aussi étendues que vous sur le secteur du financement bancaire : vous devrez donc vous montrer pédagogue !

La disponibilité

Décrocher un financement est indispensable pour concrétiser un achat immobilier. Cette situation est donc particulièrement anxiogène pour les acquéreurs. Ils vont souvent vous contacter pour savoir où en est leur dossier et comment il avance. Vous devez vous montrer disponible pour répondre aux emprunteurs !

Le sens de l’organisation

Vous aurez plusieurs dossiers à mener de front, dans des délais souvent assez courts. Si vous vous éparpillez et courrez partout comme un poulet sans tête, ils n’avanceront pas. Vous devrez donc vous organiser pour que tout se passe comme sur des roulettes.

Faut-il devenir courtier en prêt immobilier salarié, indépendant ou franchisé ?

Trois modèles économiques s’offrent à vous pour devenir courtier immobilier : le salariat, l’indépendance et la franchise. Voici un petit récap’ des avantages et inconvénients de chaque formule.

Les avantages et inconvénients de devenir courtier en crédit immobilier salarié

Intégrer une société de courtage constitue une voie royale pour vous faire de l’expérience. En outre, vous disposez d’une stabilité professionnelle certaine et d’une rémunération mensuelle. Celle-ci peut être boosté par une prime si vous êtes performant.

Autre avantage par rapport aux courtiers indépendants, vous êtes encadré par un manager qui vous aide à réaliser vos objectifs. Vous pouvez aussi espérer vous voir attribuer de plus de plus de responsabilités.

Le principal inconvénient des courtiers en crédit salarié, c’est que les honoraires sont moins élevés qu’en indépendant.

Les avantages et inconvénients de devenir courtier immobilier indépendant

Les courtiers immobiliers indépendants nous eux-mêmes les relations avec des banques partenaires. Il leur appartient de mettre en place leur propre stratégie de développement. Ils doivent réussir à se vendre comme mandataires auprès des clients. Un challenge à tous les points de vue.

Au titre des inconvénients, il faut évoquer la rémunération aléatoire et la solitude de l’entrepreneur !

Les avantages et inconvénients de devenir courtier franchisé

Ultime option : s’appuyer sur un réseau de courtiers. Il en existe des dizaines en France, avec de nombreux concepts disponibles. L’avantage pour le nouveau courtier, c’est qu’il dispose d’un concept clé en main, de la réputation de la tête de réseau et de sa force commerciale pour se développer. Les inconvénients sont les mêmes que pour le courtier indépendant.

Devenir courtier en crédit : quelle rémunération ?

La rémunération d’un courtier se divise en plusieurs postes :

  • Le salaire, s’il est embauché. En fonction de l’agence de courtage au sein de laquelle il évolue, il peut débuter autour de 2 000 € bruts, beaucoup plus s’il dispose d’un diplôme bac+ 5 ou d’une expérience significative ;
  • Les frais de courtage : il s’agit de la commission qui lui est versée pour sa mission de mandataire par le client. Ils peuvent être fixes ou proportionnels au montant du financement immobilier
  • La rémunération en tant qu’apporteur d’affaires : elle lui est versée par l’établissement prêteur auprès duquel les clients obtiennent les crédits immobiliers.

Pourquoi devenir courtier chez HelloPrêt ?

Les courtiers HelloPrêt vous expliquent pourquoi ils nous ont choisi pour exercer leur activité de courtage en crédit immobilier.

Omid : Issu d’une formation en finance de marché et suite à diverses expériences dans ce secteur, j’étais à la recherche d’une nouvelle aventure pleine de challenges et de relation humaines tout en mettant mes connaissances financières en pratique, dans un esprit start-up où l’investissement est récompensé.

Ludwig : Suite à différentes expériences en Sales et à la création de ma propre entreprise, j’étais à la recherche d’un secteur porteur où je pouvais mettre à profit tout ce que j’ai appris. Le courtage immobilier a su m’ouvrir des opportunités financières, mais également professionnelles. C’est un métier où l’on rencontre des clients venant de tous secteurs confondus et où il y a toujours quelque chose à faire. Accompagner nos clients de manière digitale et réactive sur un projet de vie est également très valorisant quotidiennement.

Vous recherchez le meilleur taux pour votre projet immobilier ? Nous vous proposons notre simulateur, qui vous donne les meilleurs taux immobiliers pour votre demande de prêt. Les courtiers HelloPrêt se tiennent également à votre disposition pour renégocier votre emprunt en cours et pour vous obtenir des conditions plus avantageuses.