L’assurance de prêt immobilier MAIF

Créée en 1934, la mutuelle assurance des instituteurs de France, plus connue sous le signe MAIF, propose différents produits d’assurances, dont une assurance emprunteur. Promettant des taux plus intéressants que les contrats groupe des banques, elle vous protège vos proches et vous contre les conséquences d’une maladie ou d’un accident. Tout ce que vous devez savoir sur l’assurance de prêt immobilier MAIF.

Quelles sont les garanties de l’assurance de crédit immobilier MAIF ?

Préalable nécessaire à l’obtention d’un prêt immobilier, l’assurance emprunteur doit vous couvrir au minimum contre deux risques : le risque décès et le risque perte totale et irréversible de l’autonomie (PTIA). Ces deux garanties obligatoires figurent donc dans le contrat d’assurance MAIF de base.

Vous pouvez également ajouter des garanties complémentaires contre l’invalidité et l’incapacité. Selon votre projet, acquisition de votre résidence principale, secondaire ou investissement locatif, vous n’aurez parfois d’autre choix que de souscrire la garantie incapacité temporaire totale de travail (ITT), invalidité permanente totale (IPT) et invalidité permanente partielle (IPP).

Garanties de base de l’assurance de prêt immobilier MAIF

Il s’agit donc des garanties DC et PTIA, proposées sous la formule « option 1 ».

La garantie décès de l’assurance de prêt immobilier MAIF

Vous devez être âgé de moins de 85 ans au moment de souscrire l’assurance décès, qui vous couvre également jusqu’à cet âge. Vous êtes assuré contre le décès accidentel avant que cette garantie ne soit mise en œuvre, dans une limite de 150 000 € par assuré.

Si vous venez à décéder pendant le remboursement de votre emprunt, l’assureur se substitue à vous pour prendre en charge le capital restant dû, à hauteur de la quotité assurée en présence d’un co-emprunteur.

À savoir : la compagnie d’assurance MAIF n’assume pas les impayés et intérêts de retard.

 

La garantie PTIA de l’assurance de prêt immobilier MAIF

Vous pouvez souscrire l’assurance PTIA jusqu’à 65 ans et elle vous couvre jusqu’au même âge. La PTIA est constatée lorsqu’à la suite d’un accident ou d’une maladie, vous ne pouvez plus accomplir les gestes de la vie courante (vous déplacer, vous vêtir, vous nourrir…) sans l’assistance d’une tierce personne.

Si cet aléa se réalise, l’assureur MAIF rembourse le capital restant dû à l’organisme de crédit, à concurrence de la quotité assurée.

À savoir : la date de reconnaissance de la PTIA est celle à laquelle la Sécurité sociale vous classe dans la troisième catégorie d’invalidité ou que le régime de base de protection sociale vous considère invalide à 100 %. Si vous avez plus de 65 ans au moment où cette reconnaissance intervient, alors vous ne serez pas indemnisé, même si le sinistre est antérieur à cette date anniversaire.

Garanties supplémentaires de l’assurance de prêt MAIF

Avec l’option 2 du contrat d’assurance, vous êtes couvert contre les risques DC-PTIA, ITT et IPT. Avec l’option 3, vous ajoutez en sus de ces garanties l’IPP. Il est possible de souscrire ces garanties jusqu’à 65 ans et de les activer jusqu’au même âge.

Garantie ITT

 L’assurance ITT vous couvre si, à la suite d’une maladie ou d’un accident, vous êtes dans l’incapacité d’exercer votre profession. Si vous êtes en recherche d’emploi, l’ITT doit en outre vous empêcher d’effectuer seul trois des cinq gestes de la vie courante.

Vous pouvez actionner la garantie ITT après une franchise de 90 jours non négociable. L’assureur prendra en charge les mensualités, que vous subissiez ou non une perte de revenus, dans la limite de la quotité assurée.

Garantie IPT 

La garantie IPT vous couvre si vous êtes atteint d’un taux d’invalidité d’au moins 50 %, fonctionnel et 50 % professionnel. Généralement, les autres compagnies d’assurance exigent un taux croisé de 66 %. C’est le médecin conseil de l’assureur qui évalue les taux, sans nécessairement suivre les décisions de la Sécurité sociale. 

Après l’expiration d’un délai de franchise de 90 jours, vous recevrez une indemnisation égale au montant des échéances, pondérée par la quotité assurée.

Garantie IPP

L’assurance IPP peut être mise en œuvre si vous êtes atteint d’un taux d’incapacité professionnelle de 33 % et d’un taux d’incapacité fonctionnelle de 33 %, appréciés par le médecin conseil. 

Après le délai de franchise, vous percevrez une indemnité calculée selon la formule suivante : (n-33) / 66, N étant le taux d’incapacité.

Exclusions de garantie

Comme tous les assureurs, MAIF prévoit des exclusions de garantie, certaines étant communes à toutes les garanties, d’autres applicables à certaines garanties. Il est possible de racheter certaines d’entre elles, qui sont toutes liées à la pratique d’un sport à risque (plongée sous-marine, sport de montagne, pratique de l’ULM ou du parapente…).

Voici quelques exemples des exclusions de garanties communes à toutes les garanties :

  • Le suicide intervenant au cours de la première année, sauf si le crédit pour l’achat immobilier a été conclu en vue d’acquérir la résidence principale ;
  • La participation à des actes de terrorisme, une guerre civile ou étrangère, une émeute ;
  • Les risques aériens ;
  • La plongée sous-marine à plus de 20 mètres de profondeur.

 Et des exemples d’exclusions de garanties pour la PTIA, l’ITT, l’IPT et l’IPP :

  • Le sinistre lié à un accident de la route sous l’emprise d’alcool ou de produits stupéfiants ;
  • Le sinistre consécutif à une mutilation volontaire ;
  • Le sinistre lié à une maladie non déclarée dans le questionnaire de santé.

Combien coûte l’assurance de prêt immobilier MAIF ?

Le montant de la cotisation d’assurance dépend de nombreux facteurs dont l’âge à la date d’adhésion, les risques médicaux et sportifs déclarés, les caractéristiques du prêt…

 Il existe deux méthodes pour le calcul des primes :

  • Sur la base du capital restant dû : le montant des cotisations est recalculé régulièrement sur la base des sommes à rembourser, elles sont donc dégressives. Attention toutefois, si vous souhaitez revendre le bien immobilier rapidement, vous allez payer un surcoût d’assurance ;
  • Sur la base du capital emprunté : les primes d’assurance restent fixes tout au long du remboursement du prêt. C’est ce choix qu’a fait la MAIF.

Les taux chez MAIF assurance de prêt

 Le coût de l’assurance de prêt MAIF est calculé à partir d’un taux d’assurance appliqué au capital emprunté. Celui-ci est fixé en tenant compte de :

  • Votre âge au moment de la souscription : plus vous êtes jeune, plus vous avez de chances d’obtenir un meilleur taux chez MAIF ;
  • Votre activité professionnelle : si vous exercez un métier à risque, vous vous verrez appliquer une surcote sur le taux ;
  • Votre état de santé : si vous présentez un risque aggravé de santé ou avez été atteint d’un cancer, vous avez droit à l’application de la convention AERAS. Sous conditions, vous pouvez être couvert par une garantie IPT, avec un taux d’invalidité d’au moins 70 % ;
  • Le fait d’être fumeur ou non-fumeur ;
  • Les caractéristiques du prêt (montant du capital emprunté, durée du prêt, type de prêt).

Vous souhaitez comparer les assurances pour déterminer si MAIF vous propose le meilleur taux ? Basez-vous non pas sur le taux nominal, mais sur le taux

annuel effectif d’assurance (TAEA). C’est le seul à vous indiquer combien pèse votre assurance prêt dans le coût total de votre crédit immobilier.

Comment changer d’assurance emprunteur pour MAIF ?

La simulation vous révèle que MAIF vous propose de meilleures conditions pour assurer votre prêt ? Même si vous êtes déjà engagé ailleurs, vous pouvez changer d’assurance de prêt en cours de route. Il faut seulement disposer d’un contrat aussi couvrant que vous proposerez en substitution de celui que vous possédez. Après quelques formalités de résiliation d’assurance, vous serez libéré de votre engagement.

Le libre choix de l’assurance de prêt

Entrée en vigueur en 2010, la loi Lagarde vous offre la liberté de choix d’assurance entre le contrat groupe des banques et la délégation d’assurance auprès d’un assureur externe. Avec l’assurance de groupe, tous les emprunteurs d’une même catégorie sont logés à la même enseigne et paient ainsi la même cotisation. Avec l’assurance déléguée, vous vous composez une couverture sur-mesure et les tarifs sont individualisés.

Si vous souhaitez résilier votre assurance de prêt actuelle, il faut que le contrat présente un niveau de garanties équivalent ou supérieur. Pour déterminer si c’est le cas, vous consulterez la fiche standardisée d’information (FSI), qui recense les critères d’équivalence retenus par votre établissement prêteur.

La résiliation d’assurance avant 12 mois 

Outre l’équivalence des garanties, vous devez respecter un délai de préavis pour substituer un nouveau contrat à celui qui vous assure actuellement. Comme le prévoit la loi Hamon, il est possible de résilier votre contrat à tout moment au cours de la première année. Seul impératif : que votre lettre de résiliation parvienne au banquier au maximum 15 jours ouvrés avant la date anniversaire de la signature de l’offre de prêt.

La résiliation d’assurance après 12 mois 

Vous avez raté cette première échéance ? Pas de panique, l’amendement Bourquin ou loi Sapin 2 vous offre la possibilité de résilier une fois la première année échue, en respectant un délai de préavis de 2 mois maximum avant la date anniversaire de signature de l’offre de prêt.

Si vous respectez les critères des garanties équivalentes et le délai de préavis, l’établissement bancaire ne peut pas refuser le changement d’assurance.