L’assurance de prêt immobilier MGEN

Mieux connue sous son acronyme MGEN, la Mutuelle générale de l’éducation nationale est ouverte à tous depuis 2015. Elle propose différents produits de mutuelle, prévoyance et une assurance emprunteur. Helloprêt se penche aujourd’hui sur les conditions et les garanties et vous donne son avis sur l’assurance de prêt immobilier MGEN.

Quelles sont les garanties de l’assurance de crédit immobilier MGEN ?

Si aucune loi n’impose la souscription d’une assurance de prêt, les banques l’ont rendue obligatoire dans les faits. Elles conditionnent en effet l’octroi d’un prêt immobilier à la signature d’un contrat d’assurance. Au minimum, vous devez être couvert contre les risques décès et perte totale et irréversible de l’autonomie (PTIA). Si l’un de ces aléas se réalise, l’assureur MGEN se substitue à vous dans le remboursement du prêt, ce qui offre une protection à la banque, mais également à vos proches et vous.

Garanties de base de l’assurance de prêt immobilier MGEN

Achat de la résidence principale, résidence secondaire ou investissement locatif : peu importe votre projet immobilier, le contrat d’assurance de prêt MGEN comporte les garanties obligatoires DC-PTIA.

Garantie décès

L’âge limite d’adhésion à l’assurance décès est fixé à 75 ans chez MGEN, et elle vous couvre jusqu’à votre 76ème anniversaire. Si vous venez à décéder avant cette échéance, l’assureur prendra en charge le remboursement du capital restant dû. 

Celui-ci est garanti à hauteur maximale d’un million d’euros et est pondéré par la quotité assurée en présence d’un coemprunteur. Par exemple, si vous avez fait le choix de vous assurer chacun à 50 %, alors MGEN remboursera la moitié du capital. Si vous avez opté pour une couverture à 100 % chacun, alors le contrat d’assurance emprunteur prend fin après versement du capital à l’organisme de crédit.

Garantie PTIA 

Vous devez avoir moins de 65 ans pour souscrire à l’assurance PTIA, qui vous couvre jusqu’au même âge. La PTIA est reconnue seulement si vous remplissez les deux conditions suivantes :

  • Vous êtes atteint d’une invalidité qui vous empêche d’occuper un emploi générant des gains et profits. D’autres assureurs reconnaissent la PTIA si vous êtes dans l’impossibilité d’exercer votre profession et non toute profession ;
  • Vous devez recourir à une tierce personne pour accomplir les quatre gestes de la vie courante (se nourrir, se laver, se déplacer, s’habiller).

Si la compagnie d’assurance MGEN reconnaît la PTIA, alors elle remboursera le capital restant dû à l’établissement prêteur. Notez que si vous avez bénéficié d’une prise en charge au titre de l’ITT, l’indemnisation versée sera déduite du capital restant dû.

Garanties complémentaires de l’assurance emprunteur MGEN

Les garanties supplémentaires générales

La majorité des compagnies d’assurances propose des garanties optionnelles au contrat, qui regroupent :

  • La garantie invalidité permanente totale (IPT) : la garantie IPT est mise en œuvre si vous êtes atteint d’un taux d’invalidité supérieur à 66 %. Le plus souvent, l’assureur prend en charge l’intégralité des mensualités d’emprunt ou parfois, rembourse le capital restant dû à l’établissement bancaire ;
  • La garantie invalidité permanente partielle (IPP) : la garantie IPP est actionnée si vous êtes atteint d’un taux d’invalidité compris entre 33 et 66 %. L’assureur verse le plus souvent une indemnité partielle, calculée sur la base des taux d’invalidité fonctionnelle et d’invalidité professionnelle ;
  • La garantie perte d’emploi : elle vous assure un complément de revenus si vous êtes licencié, après l’application d’un délai de franchise.

MGEN ne propose pas ces garanties. Vous pouvez seulement ajouter au contrat d’assurance emprunteur la garantie incapacité totale de travail (ITT), jusqu’à votre 65ème anniversaire, qui vous couvre jusqu’au même âge.

La garantie ITT

L’ITT est constatée si à la suite d’une maladie ou d’un accident, vous vous retrouvez dans l’impossibilité totale d’exercer une activité professionnelle, à temps plein ou à temps partiel. 

La prise en charge intervient après l’expiration d’un délai de franchise de 90 jours. Si vous reprenez le travail, même à temps partiel, alors l’indemnisation cesse. Celle-ci est destinée à compenser la perte de revenus liée à l’impossibilité de travailler. Pour avoir droit à l’indemnité, encore faut-il que cette perte de revenus soit supérieure à 5 %. Dès lors, si votre employeur prévoit le maintien intégral de votre salaire sur une période, vous ne pourrez pas activer l’assurance ITT. Si vous remplissez cette condition, MGEN prendra en charge l’intégralité des échéances de prêt.

Exclusions de garantie

Vous n’aurez pas droit à une prise en charge par MGEN si le sinistre est lié à : 

  • Un suicide ou une mutilation volontaire intervenue au cours de la première année d’assurance. Seule exception : si le crédit immobilier a été conclu pour l’acquisition de la résidence principale. Mais dans ce cas, l’indemnisation est limitée à 120 000 euros ;
  • La participation à des faits de guerre étrangère ;
  • La participation à des démonstrations, compétitions ou à un sport aérien.

Combien coûte l’assurance de prêt immobilier MGEN ?

Le coût de l’assurance de prêt immobilier MGEN dépend en premier lieu du taux d’assurance que vous obtenez. Ce taux est ensuite appliqué soit :

  • Au capital restant dû : dans ce cas, la prime d’assurance est recalculée à échéance régulière, en fonction des sommes que vous avez déjà remboursées. En conséquence, elle est dégressive. Attention, parfois, certains assureurs prennent en compte l’âge atteint pour recalculer les primes d’assurance, ce qui est assez pénalisant, puisque plus vous prenez de l’âge, plus le taux est élevé ;
  • Au capital emprunté : les cotisations restent fixes tout au long de la durée de vie du contrat. C’est ce choix qu’à fait MGEN.

Les taux chez MGEN assurance de prêt immobilier

Sur le site internet, vous pouvez trouver les taux d’assurance MGEN suivants :

  • 0.11 % pour un emprunteur de moins de 28 ans ;
  • 0.13 % entre 28 et 36 ans ;
  • 0.23 % entre 36 et 46 ans ;
  • 0.33 % entre 46 et 56 ans ;
  • 0.50 % entre 56 et moins de 70 ans.

Toutefois, ces taux sont donnés à titre indicatif. Ils peuvent être revus à la hausse notamment du fait :

  • De votre état de santé : si vous déclarez un risque aggravé de santé qui nécessite l’application de la convention AERAS, il se peut que MGEN applique une surcote sur le taux ;
  • D’être fumeur : fumer est dangereux pour la santé, ce qui se traduit par une surprime :
  • La pratique d’un sport à risque ;
  • La pratique d’un métier à risque, même si MGEN ne les exclut pas d’emblée de son contrat.

 Si vous désirez comparer les taux d’assurance MGEN avec ceux d’autres assureurs, prenez en compte le taux annuel effectif d’assurance (TAEA). Comprenant les frais annexes au contrat, celui-ci vous révèle quel est le poids réel de votre assurance sur votre emprunt immobilier.

Comment changer d’assurance pour MGEN assurance emprunteur ?

Le simulateur d’assurance vous le garantit : c’est MGEN qui vous assure au meilleur coût. Vous souhaitez donc quitter votre assureur actuel. Changer d’assurance de prêt immobilier en cours de route, est-ce possible ? Oui ! Vous pouvez tout à fait résilier l’assurance en respectant deux conditions : lui substituer un contrat aux garanties équivalentes et envoyer votre demande dans le délai de préavis prévu par la loi Hamon ou Bourquin.

Le libre choix de l’assurance de prêt 

On dit merci à la loi Lagarde de 2010 pour la liberté de choix d’assurance. Avant cette date, vous pouviez seulement opter pour le contrat groupe de votre banque. Problème, l’assurance collective fait peser l’intégralité des risques sur tous les emprunteurs, moyennant la même cotisation pour tous. Et en l’absence de concurrence sur le marché, celle-ci restait assez haute. 

Désormais, vous pouvez choisir la délégation d’assurance. L’avantage de l’assurance déléguée, ou assurance individuelle, c’est qu’elle prévoit une personnalisation des garanties et donc, une individualisation de la cotisation. 

Les conditions pour résilier l’assurance de prêt

La substitution d’assurance est possible seulement si vous présentez un nouveau contrat avec un niveau de garanties équivalent à celui qui couvre déjà. Comment savoir si c’est le cas ? En vous reportant à la fiche standardisée d’information (FSI) de votre banquier, qui recense les critères d’équivalence retenus.

De plus, vous devez envoyer votre lettre de résiliation dans un délai de préavis qui varie selon là où vous en êtes dans le remboursement de votre prêt. Vous avez signé l’offre de prêt il y a moins d’un an ? C’est la loi Hamon qui s’applique. La première année a expiré ? C’est la loi Bourquin qui fixe le délai de préavis.

La résiliation d’assurance avant 12 mois

Dans cette hypothèse, la résiliation est possible à tout moment, mais votre demande de résiliation doit parvenir au banquier au maximum 15 jours ouvrés avant la date anniversaire de la signature de l’offre de prêt.

La résiliation d’assurance après 12 mois 

L’amendement Bourquin ou loi Sapin 2 met en place le principe de résiliation annuelle de l’assurance. Votre courrier doit parvenir au banquier au maximum 2 mois avant la date anniversaire de la signature de l’offre de prêt.

Si vous respectez l’équivalence des garanties et le délai de préavis, le banquier ne peut pas opposer un refus à votre demande de résiliation.