L’assurance de prêt immobilier MAAF

Mutuelle d’assurance des artisans de France, plus connue sous l’acronyme MAAF, a été créée en 1950. Constituant la Société de groupe d’assurance mutuelle Covéa aux côtés de MMA et GMF, elle propose de nombreux produits d’assurances, dont un contrat d’assurance emprunteur. Garanties obligatoires et garanties complémentaires, tarif : HelloPrêt décrypte pour vous l’assurance de prêt

immobilier MAAF !

Quelles sont les garanties de l’assurance de crédit immobilier MAAF ? 

Que vous achetiez votre résidence principale ou que vous souhaitez acquérir un bien immobilier pour de l’investissement locatif, les banques auprès de qui vous sollicitez un emprunt exigent toujours une assurance de prêt. 

Au minimum, vous devez être couvert contre les risques décès et perte totale et irréversible de l’autonomie (PTIA). MAAF vous propose également de vous protéger, vos proches et vous, contre les conséquences d’un arrêt de travail consécutif à une maladie ou à un accident et d’une perte d’emploi.

Garanties de base de l’assurance de prêt immobilier MAAF

Au titre des garanties obligatoires, on retrouve les garanties DC et PTIA. Elles correspondent au niveau 1 du contrat d’assurance de prêt MAAF.

La garantie décès de l’assurance de prêt immobilier 

La garantie décès peut être souscrite jusqu’à 80 ans. Avec l’assurance emprunteur MAAF, vous profitez d’une garantie décès accidentel, qui vous couvre à hauteur de 300 000 € si vous étiez amené à décéder alors que les garanties n’ont pas encore pris effet.

 Sinon, la garantie décès du contrat vous couvre jusqu’à l’âge de 90 ans. L’assureur s’engage à verser le montant du capital restant dû à l’organisme de crédit, dans la limite de la quotité assurée.

 

Bon à savoir : cette garantie peut être résiliée pour défaut de paiement des cotisations.

 

La garantie PTIA de l’assurance de prêt immobilier

La PTIA peut être souscrite jusqu’à 65 ans. Elle est constatée lorsqu’à la suite d’un accident ou d’une maladie, vous êtes : 

  • Dans l’incapacité d’exercer une activité vous procurant gain et profit ;
  • Dans l’incapacité d’exécuter, sans l’aide d’une tierce personne, les gestes de la vie courante (vous déplacer, vous vêtir, vous nourrir, faire votre toilette).

Si le médecin-conseil de l’assureur constate la PTIA après consolidation de l’état de santé, alors l’assureur versera le capital restant dû à l’établissement prêteur, dans la limite de la quotité assurée.

Bon à savoir : le versement du capital restant dû dans le cadre de la reconnaissance de la PTIA met fin aux autres garanties.

Garanties optionnelles de l’assurance emprunteur MAAF

En optant pour le niveau 2 du contrat d’assurance de prêt immobilier MAAF, vous serez couvert contre le DC, la PTIA et l’arrêt de travail. Avec le niveau 3, outre ces garanties, vous serez protégé contre la perte d’emploi.

Garantie arrêt de travail

Pouvant être souscrite jusqu’à 65 ans, elle comporte en réalité trois garanties : la garantie incapacité temporaire totale (ITT), la garantie invalidité permanente totale (IPT) et la garantie invalidité permanente partielle (IPP). Elles peuvent être actionnées après l’expiration d’un délai de franchise de 60, 90 ou 180 jours, que vous déterminez à l’adhésion.

  • Garantie ITT

Vous pouvez activer la Garantie ITT si à la suite d’une maladie ou d’un accident, vous êtes dans l’impossibilité d’exercer votre profession ou de rechercher un emploi. Si cet aléa se réalise, la compagnie d’assurance MAAF prend en charge le montant des échéances du prêt immobilier, dans la limite de la quotité assurée.

  • Garantie IPT

 La Garantie IPT vous couvre si vous êtes atteint d’un taux d’invalidité égal ou supérieur à 66 % après consolidation de l’état de santé. Celui-ci est calculé en croisant le taux d’invalidité fonctionnelle et le taux d’invalidité professionnelle. Si cet aléa se réalise, l’assureur MAAF prend en charge le remboursement intégral des mensualités, dans la limite de la quotité assurée.

  • Garantie IPP

La Garantie IPP vous couvre pour un taux d’invalidité allant de 33 % à 65.9 %. L’assureur prend en charge les mensualités selon la formule suivante : (N-33)/33, N étant le taux d’invalidité. Par exemple, pour un taux d’invalidité de 60 %, il versera 81 % de la mensualité.

Bon à savoir : si vous êtes inactif au jour du sinistre, les prestations sont maintenues uniquement si vous êtes atteint d’un taux d’invalidité de 66 %. En dessous, et même si vous avez souscrit la garantie IPP, vous ne serez pas indemnisé. En outre, si vous reprenez une activité à mi-temps thérapeutique, l’indemnisation est ramenée à 50 % des échéances du prêt.

\


Garantie perte d’emploi

Vous pouvez la souscrire jusqu’à 55 ans. Pour bénéficier de la garantie perte d’emploi, l’assuré doit être en CDI, avoir travaillé au moins 6 mois et avoir été licencié. 

Vous avez droit au versement de 50 % du montant de la mensualité, dans une limite de 125 € par jour. Si l’emprunteur a souscrit un prêt in fine ou prêt amortissable avec différé, seuls les intérêts sont remboursés par l’assureur.

Exclusions de garantie

Comme toutes les compagnies d’assurance, MAAF prévoit des exclusions de garantie. Si vous subissez un sinistre à la suite de certains évènements, vous ne serez pas couvert. En voici quelques exemples :

  • Participation à des émeutes, un mouvement populaire, une rixe, une guerre ou un acte terroriste ;
  • Les accidents de la route en tant que conducteur, intervenus sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants ;
  • La participation à des tentatives de record ou à des paris…

Des exclusions ne concernent que certaines garanties, comme :

  • Le suicide intervenant au cours de la première année pour la garantie décès ;
  • Les atteintes corporelles du fait du souscripteur pour la garantie arrêt de travail ;
  • La démission pour la garantie chômage.

 

Bon à savoir : les maladies dorsales et psychiques sont exclues du contrat, mais il est possible de racheter ces exclusions moyennant une surprime.

Combien coûte l’assurance de prêt immobilier MAAF ?

Le coût de l’assurance de prêt immobilier MAAF dépend de nombreux facteurs, mais la cotisation est essentiellement fixée en fonction de votre âge et du capital restant dû.

Les primes d’assurance peuvent être calculées sur la base du capital emprunté, et dans ce cas, elles restent fixes tout au long du contrat, ou du capital restant dû. C’est cette formule qu’a retenue MAAF. En conséquence, le montant des cotisations varie chaque année, selon votre âge et le montant du capital restant dû. Elles sont donc dégressives.

Le conseil HelloPrêt : les cotisations dégressives impliquent un surcoût d’assurance, qui s’atténue seulement si vous allez loin dans le remboursement de l’emprunt. En conséquence, si vous pensez revendre votre bien à court terme, cette formule n’est pas avantageuse !

Les taux chez MAAF assurance de prêt immobilier

Le taux chez MAAF assurance emprunteur va conditionner le montant de la première cotisation. Il est fixé en fonction de :

  • Votre situation professionnelle : si vous exercez une activité à risque, MAAF appliquera une surcote sur le taux d’assurance ;
  • Si vous êtes fumeur ou non-fumeur : comme tous les assureurs, MAAF sanctionne les fumeurs avec un taux plus élevé ;
  • De la pratique d’un sport à risque ;
  • Des caractéristiques du prêt (type de prêt, durée du prêt, montant du prêt).

Bon à savoir : si vous souhaitez comparer les assurances, prenez en compte le taux annuel effectif d’assurance (TAEA). C’est le seul indicateur qui vous renseigne sur le poids de votre assurance dans le coût global de votre crédit immobilier.

Comment changer d’assurance emprunteur pour MAAF ?

La comparaison sur un simulateur vous révèle que vous pouvez obtenir un meilleur taux chez MAAF ? Pas de problème, la loi vous autorise à changer d’assurance de prêt en cours de route. Il suffit pour cela de résilier l’assurance actuelle et de lui substituer un autre contrat.

Le libre choix de l’assurance de prêt

 C’est la loi Lagarde de 2010 qui consacre la liberté de choix d’assurance de l’emprunteur. Vous avez donc le choix entre le contrat groupe de votre banque et la délégation d’assurance auprès d’un assureur extérieur. Quelle est la différence entre les deux ? L’assurance groupe, ou assurance collective, est établie pour des assurés standards, moyennant une cotisation identique. À l’inverse, l’assurance déléguée, assurance en délégation ou assurance individuelle offre une personnalisation du contrat et une individualisation des tarifs.

Dès lors que le nouveau contrat présente un niveau de garanties équivalent au contrat actuel, l’établissement bancaire ne peut pas vous refuser le changement d’assurance. Comment savoir si c’est le cas ? En consultant la fiche standardisée d’information (FSI) de votre banquier, qui mentionne les critères d’équivalence retenus.

La résiliation d’assurance avant 12 mois

Selon la loi Hamon, vous pouvez résilier votre assurance à tout moment au cours de la première année suivant la signature de l’offre de prêt, à condition de respecter l’équivalence des garanties et un délai de préavis de 2 semaines. La date anniversaire pour ce délai de préavis est celle de la signature de l’offre de prêt.

La résiliation d’assurance après 12 mois

Avec la loi Sapin 2 ou l’amendement Bourquin, vous pouvez résilier l’assurance une fois la première année expirée. Outre les garanties équivalentes ou supérieures, vous devez respecter un délai de préavis de 2 mois maximum avant la date de signature de l’offre de prêt.