L’assurance de prêt immobilier Macif

Mutuelle d’assurance des commerçants et industriels de France, plus connue sous l’acronyme Macif, propose différents contrats d’assurance, dont une assurance emprunteur. Elle met en avant une économie de 10 000 € sur le coût total de votre crédit immobilier, mais qu’en est-il réellement ? Garanties, coût et prestations : HelloPrêt décrypte pour vous l’offre d’assurance de prêt immobilier Macif.

Quelles sont les garanties de l’assurance de crédit immobilier Macif ? 

Vous souhaitez financer l’achat de votre résidence principale ou d’un bien immobilier en investissement locatif grâce à un emprunt ? Les banques exigeront toujours la souscription à une assurance de prêt immobilier, qui devra vous couvrir au minimum contre les risques décès et perte totale et irréversible de l’autonomie.

Garanties de base de l’assurance de prêt immobilier Macif

 Les garanties obligatoires de l’assurance de prêt Macif sont donc les garanties DC et PTIA.

La garantie décès de l’assurance de prêt immobilier Macif

Vous devez être âgé de moins de 85 ans pour souscrire l’assurance décès, qui vous couvre également jusqu’à 85 ans. Si vous venez à décéder, l’assureur rembourse à l’organisme prêteur le montant du capital restant dû, à concurrence de la quotité souscrite si vous avez réalisé l’achat immobilier avec un co-emprunteur.

Bon à savoir : les intérêts à venir, pénalités de remboursement anticipé et arriérés de paiement ne sont pas remboursés par la compagnie d’assurance Macif.

La garantie PTIA de l’assurance de prêt immobilier Macif

Vous pouvez souscrire cette garantie jusqu’à 65 ans et elle peut être activée jusqu’à 70 ans.

La PTIA est constatée lorsqu’à la suite d’un accident ou d’une maladie, vous êtes dans l’impossibilité d’exercer une activité professionnelle et ne pouvez pas effectuer 3 des 5 gestes de la vie courante sans l’assistance d’une tierce personne. Ces gestes de la vie quotidienne incluent se lever et se coucher, se déshabiller et s’habiller, manger et boire, aller aux toilettes et se lever et se déplacer.

Si cet aléa se réalise, l’assureur rembourse le capital restant dû à l’organisme prêteur, dans la limite de la quotité assurée.

Bon à savoir : actionner la garantie PTIA met fin au contrat d’assurance.

Garanties optionnelles de l’assurance emprunteur Macif

Au titre des garanties complémentaires de l’assurance de prêt immobilier Macif, on retrouve les garanties invalidité partielle totale (IPT) et garantie invalidité partielle permanente (IPP), ainsi que l’incapacité temporaire totale de travail (ITT). Elles doivent être souscrites avant 65 ans et vous couvrent jusqu’à 70 ans.

Garantie IPT

L’IPT ou IPP est constatée lorsqu’à la suite d’une maladie ou d’un accident, vous êtes dans l’incapacité d’exercer votre profession (et non toutes professions). Après consolidation de l’état de santé, vous devez être affecté d’un taux d’invalidité d’au minimum 33 %, constaté par le médecin conseil de l’assureur. Il est obtenu en croisant le taux d’incapacité fonctionnelle et le taux d’incapacité professionnelle.

Si un sinistre intervient, l’assurance vous verse une indemnité forfaitaire dont le montant dépend du taux d’invalidité :

  • À partir de 50 % : l’indemnisation est égale au montant des mensualités, dans la limite de la quotité couverte ;
  • Entre 33% et moins de 50 % : l’indemnité est calculée sur la base de la formule (N-33)/66, N étant le taux d’incapacité fonctionnelle.

Garantie ITT

Suite à une maladie ou un accident, vous vous trouvez dans l’incapacité d’exercer votre profession. L’ITT est constatée par un médecin conseil de l’assurance, après consolidation de l’état de santé. La prise en charge par l’assureur Macif intervient après un délai de franchise non négociable de 90 jours. Elle prend la forme d’une indemnité forfaitaire, qui couvre l’intégralité des échéances, dans la limite de la quotité assurée.

Bon à savoir : les prestations versées au titre de la garantie ITT cessent pendant le congé légal de maternité.

 

Options de l’assurance de prêt 

En option, vous pouvez ajouter la garantie perte d’emploi ou garantie chômage au contrat d’assurance emprunteur Macif. Vous devez être âgé de moins de 60 ans lors de l’adhésion, et la garantie cesse à votre départ en préretraite ou en retraite ou lorsque vous atteignez 65 ans.

Pour l’activer, il faut que vous soyez en CDI, et celui-ci doit prendre fin suite à :

  • Un licenciement économique ;
  • Une inaptitude au travail ;
  • Un licenciement pour faute (hors faute lourde) ;
  • Une démission, seulement si vous la demandez pour suivre votre conjoint en mutation professionnelle.

La prise en charge de l’assureur intervient après l’expiration d’un délai de franchise de 90 jours. Elle consiste en une indemnité forfaitaire mensuelle, que vous déterminez avec l’assureur au moment d’adhérer au contrat d’assurance Macif.

Exclusions de garantie

Comme toutes les compagnies d’assurance, la Macif prévoit des exclusions de garantie, dont certaines peuvent faire l’objet d’un rachat. En voici quelques exemples :

  • Le suicide intervenant au cours de la première année de remboursement du crédit immobilier, sauf si celui-ci est affecté à l’achat de la résidence principale ;
  • La participation à des émeutes, guerres, rixes ou actes de terrorisme, sauf dans le cadre de l’assistance à personne en danger et légitime défense ;
  • La pratique de certains sports aériens comme l’ULM, le parapente ou encore le vol à voile ;
  • La pratique de sports à titre professionnel ;
  • Les affections discales ou vertébrales ;
  • Les pathologies psychiatriques, psychiques et la dépression.

Combien coûte l’assurance de prêt immobilier Macif ?

Le coût de l’assurance de prêt Macif dépend de nombreux facteurs, dont votre âge au moment de la souscription ainsi que votre activité professionnelle.

Les primes d’assurances peuvent être calculées soit sur la base du capital emprunté, soit sur la base du capital restant dû. Dans le premier cas, elles sont fixées à la souscription et demeurent fixes pendant toute la durée de remboursement du prêt immobilier. Dans le second cas, elles sont recalculées chaque année en fonction de votre âge et du capital restant dû : elles sont donc dégressives.

 Macif a opté pour le calcul des cotisations sur la base du capital emprunté.

Les taux chez Macif assurance de prêt immobilier 

C’est le taux d’assurance Macif qui permet de fixer le montant des cotisations. Il dépend de plusieurs critères dont :

  • Votre âge : être jeune vous permet d’obtenir le meilleur taux chez Macif ;
  • Votre état de santé : si vous déclarez un risque aggravé de santé ou avoir été atteint d’un cancer dans le questionnaire de santé, alors la Macif vous appliquera la convention AERAS, au titre de la garantie IPT. Si votre dossier est accepté, vous pourrez être couvert si vous êtes atteint d’un taux d’invalidité de 70 % ;
  • Votre activité professionnelle : exercer un métier à risque vous expose à une surcote sur le taux d’assurance ;
  • Le fait d’être fumeur ou non-fumeur : comme tous les assureurs, Macif applique une surprime si vous fumez ;
  • Les caractéristiques du prêt, notamment son montant et la durée d’emprunt ;
  • Les garanties souscrites ;
  • La quotité couverte.

Bon à savoir : vous souhaitez comparer les assurances en fonction de leur prix ? Prenez en compte non pas le taux nominal, mais le taux annuel effectif d’assurance (TAEA), qui vous révèle quel est le poids de l’assurance sur le coût total de votre prêt.

Comment changer d’assurance emprunteur pour Macif ?

Après avoir utilisé un simulateur d’assurance, vous découvrez que Macif vous assure pour moins cher ? Problème, vous êtes déjà couvert par un autre assureur. En réalité, ce n’en est pas un, car la loi vous autorise à changer d’assurance de prêt. Vous devez seulement résilier l’assurance actuelle pour lui substituer un contrat au moins aussi couvrant, en respectant le délai de préavis applicable.

Le libre choix de l’assurance de prêt

 Auparavant, vous n’aviez d’autre choix que d’opter pour le contrat groupe de votre banque. Ce manque de concurrence tirait nécessairement les prix vers le haut. Pour pallier cet écueil, la loi Lagarde de 2010 est venue poser le principe de la liberté de choix de l’assurance.

Désormais, vous pouvez choisir la délégation d’assurance à la place de l’assurance groupe. Quelle est la différence ? Avec une assurance collective, tous les emprunteurs d’une même catégorie sont assurés dans les mêmes conditions et moyennant une cotisation unique. Avec l’assurance déléguée, ou assurance individuelle, la couverture est réalisée sur mesure et le tarif, personnalisé en fonction des risques que vous faites effectivement courir à l’assureur.

Deux conditions doivent être respectées : l’équivalence des garanties et le délai de préavis. Le contrat présente un niveau de garanties équivalent lorsqu’il est au moins aussi protecteur que l’actuel. Pour déterminer si tel est le cas, vous vous reporterez à la fiche standardisée d’informations (FSI), qui recense les critères d’équivalence retenus par votre banque.

La résiliation d’assurance avant 12 mois

 Le changement d’assurance est possible à tout moment durant la première année de remboursement de l’emprunt, comme le prévoit la loi Hamon. Outre l’équivalence des garanties, votre demande de résiliation d’assurance doit parvenir au banquier au maximum 2 semaines avant la date anniversaire. Quelle date anniversaire ? Celle de la signature de l’offre de prêt (et non du contrat d’assurance !).

La résiliation d’assurance après 12 mois

 Cette première échéance est passée ? Il reste possible de résilier votre assurance sur la base de la loi Sapin 2, aussi appelée amendement Bourquin. Le délai de préavis est de 2 mois maximum avant la date anniversaire de signature de l’offre de prêt.

Si vous respectez le critère d’équivalence et le délai de préavis, l’établissement bancaire ne peut pas refuser la substitution d’assurance.