Helloprêt Taux immobilier Les meilleurs taux immobiliers du CIC en 2020

Le crédit industriel et commercial, CIC de son petit nom, est une banque régionale qui comporte 6 divisions en France et une au Luxembourg. Filiale du groupe Crédit Mutuel, il propose des solutions de financement pour vos projets d’acquisition. Conditions d’emprunt et taux immobilier du CIC : c’est parti !

Projets immobiliers financés par le CIC

Acquisition résidence principale Oui
Achat résidence secondaire Oui
Investissement locatif Oui
Construction Oui
Financement travaux Oui

Souplesse du prêt immobilier du CIC

Modulation d’échéance À la baisse l’emprunteur doit seulement ne pas dépasser un allongement de la durée du prêt de plus de 2 ans. À la hausse, limité à 30 %
Report d’échéance Oui, de 3 mois maximum, 4 fois pendant toute la durée de l’emprunt
Frais de remboursement anticipé Oui
Transférabilité du prêt Non

Frais bancaires au CIC

Frais de dossier 1 % du montant emprunté, avec un minimum de 400 €
Frais annuels de tenue de compte 24€
Taux d’emprunt Fixe sur 30 ans

Garanties de prêt immobilier au CIC

Organismes de cautionnement Crédit logement
Hypothèque possible ? Oui
IPPD possible ? Non
Nantissement possible ? NC

Les taux de prêt immobilier CIC par durée d’emprunt

Un facteur est déterminant pour la fixation du taux immobilier au CIC : la durée du prêt. Plus vous vous engagez sur une période longue, moins bon est le taux.

La raison ? Elle est statistique : le risque de défaillance dans le remboursement augmente en proportion de la durée du prêt immobilier.

C’est pourquoi vous vous verrez appliquer une surcote sur le taux d’intérêt si vous partez sur un emprunt long. En voici l’illustration, tous établissements bancaires confondus.

Durée d’emprunt Meilleur taux immobilier Taux immobilier moyen Tendance
7 ans 0,40% 0,85%
10 ans 0,50% 0,95%
15 ans 0,75% 1,10%
20 ans 0,92% 1,30%
25 ans 1,01% 1,60%
30 ans 1,78% 2,05%

Les taux de crédit immobilier au CIC par région

Avec votre meilleur pote d’enfance, vous faites tout pareil depuis votre rencontre sur les bancs de l’école. Mêmes études, même job, même apport personnel, même salaire, bref, profil emprunteur identique et pourtant, il a obtenu un meilleur taux d’intérêt au CIC.

En creusant un peu la question, vous vous apercevez d’une différence : il a demandé son crédit à Paris (ou Lyon ou Marseille) et vous à Bordeaux (ou Nantes ou Lille peu importe). En somme, dans une autre région que la vôtre. La voilà, la réponse : il n’est pas meilleur négociateur que vous, il a simplement sollicité un crédit immobilier dans un établissement prêteur plus flexible sur les taux.

Car les banques qui fonctionnent selon une organisation régionale peuvent proposer des taux d’intérêt différents. Or le CIC est une banque régionale ! Ses agences disposent d’une marge de manœuvre plus grande que celles d’une enseigne nationale. La politique commerciale ou la concurrence locale peuvent justifier la ristourne dont a bénéficié votre BFF. Alors, devez-vous contacter tous les établissements du CIC ? Non, les courtiers HelloPrêt se chargent de cette tâche pour vous !

Le taux immobilier au CIC selon votre projet

Le CIC finance tous types de projets immobiliers, l’achat de la résidence principale d’un primo-accédant, l’achat de la résidence secondaire d’un investisseur immobilier aguerri et même l’achat d’un terrain ou la construction. En revanche, pour des travaux, vous devrez souscrire un prêt spécifique.

Le taux immobilier du CIC pour l’achat d’une résidence principale

C’est le projet le plus souvent financé par le CIC. À quel taux ? Tout dépend de la durée sur laquelle vous vous engagez, du montant de vos revenus, de vos charges et de votre situation professionnelle.

Notez que vous devrez le plus souvent disposer d’un apport personnel de 10 %. Visant à couvrir les frais de notaire, frais de dossier et autres frais de garantie, il est rarement financé par les banques. En effet, si l’établissement prêteur est amené à saisir et revendre votre bien, il perdra le montant de l’apport, puisque celui-ci n’est pas compris dans le capital emprunté. C’est pourquoi ce genre de projet est souvent réservé aux acquéreurs disposant de hauts revenus et d’un reste à vivre élevé.

Le taux immobilier du CIC pour une résidence secondaire

Les conditions d’octroi et le taux immobilier du CIC ne varie pas pour l’achat d’une résidence secondaire. Il dépendra de votre salaire, de la stabilité de votre situation professionnelle, de l’apport et de la durée.

Une chose à savoir : il est plus difficile de demander un prêt pour une résidence secondaire lorsque l’on n’est pas déjà propriétaire de sa résidence principale. Pourquoi ? Tout simplement parce que votre capacité d’emprunt ne vous permettra peut-être pas de souscrire un deuxième crédit pour mettre un toit au-dessus de votre tête.

Le taux immobilier au CIC pour un investissement locatif

C’est un projet immobilier pour lequel vous pouvez éventuellement vous passer d’un apport. L’investissement locatif donne normalement lieu à la perception de loyers, ce qui sécurise le remboursement de votre crédit. Il y a donc a priori moins de risque à vous consentir un financement à 110 %.

À nouveau, le CIC acceptera plus facilement le dossier d’un emprunteur déjà propriétaire. Il n’est pas rare que pour ce type de projet, une petite surcote soit appliquée au taux immobilier.

Le taux immobilier au CIC par type de prêt

Peut-être l’avez-vous déjà remarqué en faisant une simulation de prêt, mais le taux d’intérêt varie en fonction du type de crédit. Par exemple, le prêt in fine, avec remboursement du capital en une seule fois à la dernière échéance, est consenti moyennant un taux supérieur au prêt amortissable. Si vous souhaitez absolument souscrire ce produit, vous devrez toquer à une autre porte : CIC ne le propose pas.

Le prêt amortissable au CIC

Vous dénicherez dans le catalogue du CIC un prêt amortissable modulable. Il peut être conclu sur une durée maximale de 30 ans. Rappelez-vous que plus la durée est courte, meilleur est le taux. Si votre capacité d’emprunt vous le permet, faites ce choix !

Le prêt relais au CIC

Le crédit relais assure la transition entre la revente de votre bien immobilier actuel et l’acquisition du nouveau logement. Au CIC, il peut durer 2 ans maximum, et vous avez le choix de rembourser les intérêts chaque mois, trimestre, semestre ou lors du remboursement du capital emprunté. Le montant de celui-ci sera calculé sur la base de 70 % de la valeur du bien.

Comment obtenir un meilleur taux au CIC ?

Le CIC examine votre éligibilité au prêt à taux zéro (PTZ). Si vous rentrez dans les cases, le coût global de votre crédit sera moins élevé du fait du financement sans intérêt.

Un apport personnel supérieur à 10 % peut aussi vous permettre d’emprunter sur une moins longue période, et donc d’obtenir un meilleur taux d’emprunt.

Leprêt immobilier CIC en fonction de la situation professionnelle

Autre critère essentiel pour la fixation du taux immobilier : votre situation professionnelle. Vous avez de meilleures chances d’obtenir un taux bas au CIC si elle est stable.

Le taux immobilier au CIC pour les CDI

Vous ne risquez normalement pas de perdre votre emploi si vous avez signé un CDI et achevé la période d’essai. Tous les voyants sont donc au vert pour obtenir un financement.

La banque calculera votre capacité d’emprunt en fonction de vos revenus, vos charges et du taux d’endettement.

La fraction variable de votre salaire, c’est-à-dire vos primes, peut être comptabilisée dans vos revenus sur la base d’une moyenne, sous réserve qu’elles soient récurrentes.

Le taux immobilier au CIC pour les fonctionnaires

Autre profil chouchou des banques, les fonctionnaires se voient dérouler le tapis rouge pour le financement de leurs acquisitions. Et c’est bien normal, puisque votre emploi et votre traitement sont garantis à vie. Vous pouvez donc espérer un taux immobilier compétitif au CIC.

En revanche, si vous êtes contractuel, vous devez être en poste depuis minimum 3 ans pour que la banque étudie votre demande. Il vaut mieux emprunter à deux !

Le taux immobilier au CIC pour les CDD et intérimaires

Les banques accordent rarement des prêts aux intermittents, CDD et intérimaires. La précarité de votre situation professionnelle leur fait craindre une défaillance dans le remboursement de l’emprunt.

Toutefois, si vous pouvez prouver une ancienneté de 3 à 5 ans, alors le CIC peut accepter de jeter un œil à votre dossier. Pour être certain d’obtenir le prêt et à un taux avantageux, il vaut mieux déposer une demande avec un co-emprunteur.

Le taux immobilier au CIC pour les entrepreneurs

Micro-entrepreneur, gérant, chef d’entreprise : il vous faut aussi remplir une condition d’ancienneté, qui varie d’une profession à l’autre.

Un médecin en SEL obtiendra plus facilement un prêt qu’un dév’ web micro-entrepreneur.

Le CIC étudiera la moyenne de vos revenus d’activité, en générale sur une période de 3 ans, et vous proposera un taux en fonction.

Quelles sont les conditions pour obtenir un prêt immobilier au CIC ?

Comme toutes les banques, le CIC s’intéresse avant tout à votre apport personnel et à votre taux d’endettement pour déterminer votre capacité d’emprunt.

Un apport personnel d’au moins 10 %

On vous l’a dit plus haut, le CIC exige quasi systématiquement un apport de 10 %. C’est encore plus vrai aujourd’hui, à la suite d’une recommandation du HCSF, qui encourage les banques à limiter le nombre de financements à 110 %.

Un apport plus élevé peut vous permettre de diminuer le montant de vos mensualités et la durée de votre prêt.

Un vrai plus si votre capacité d’emprunt est limite ou pour bénéficier du meilleur taux au CIC.

Un taux d’endettement inférieur à 33 %

Le remboursement du crédit ne doit pas peser trop lourd sur votre budget. C’est pourquoi les mensualités ne doivent pas représenter plus du tiers de vos revenus disponibles une fois les charges déduites. La règle des 33 % peut être contournée si vous disposez d’un reste à vivre important en incluant les mensualités dans les charges.

Les caractéristiques du prêt immobilier au CIC

Le taux d’intérêt n’est pas le seul critère à prendre en compte pour déterminer si une offre de prêt est intéressante. Les frais qui viennent s’ajouter et qui alourdissent le TAEG, tout comme la souplesse dans le remboursement, sont aussi des éléments importants.

Les frais de dossier au CIC

Les frais de dossier au CIC sont calculés sur la base d’un pourcentage du capital emprunté. Il est fixé à 1 %, avec un minimum de 400 €.

Les facilités proposées par le CIC

Sur une durée aussi longue que celle d’un crédit, il n’est rare de connaître des revers du sort. Positif, si vous remportez la super cagnotte de l’Euromillions, négatif si vous subissez une perte d’emploi.

Le prêt immobilier du CIC est modulable : vous pouvez augmenter vos mensualités jusqu’à 30 % si votre salaire progresse. À l’inverse, vous pouvez les diminuer dans une limite : vous ne devez pas allonger la durée du prêt de plus de 2 ans. Il est également possible de reporter les échéances 4 fois 3 mois maximum pendant toute la durée de l’emprunt.

En revanche, si vous souhaitez rembourser votre prêt avant l’échéance, vous ne couperez pas aux pénalités de remboursement anticipé.

Quelles sont les garanties demandées par le CIC?

Les garanties, aussi appelées sûretés, sont actionnées lorsque vous ne parvenez plus à rembourser vos mensualités. Le CIC en accepte deux : le cautionnement et l’hypothèque.

Le cautionnement

Le CIC travaille avec l’organisme de cautionnement Crédit Logement. Celui-ci prendra en charge le remboursement de votre prêt en échange de frais de garantie de l’ordre de 1.2 % du montant du financement. Bien entendu, s’il se substitue à vous à un moment, il cherchera par la suite à se rembourser.

L’hypothèque

Vous avez déjà joué au Monopoly, l’hypothèque vous est donc sans doute familière. En cas de pépin, la banque peut procéder à la saisie-revente de votre bien. En plus d’être un dispositif franchement pas sympa, l’hypothèque coûte cher : 1.5 % du montant du prêt en moyenne.