Plus connu sous son sigle LCL, le Crédit lyonnais fait partie des cadors du paysage bancaire français. Appartenant au groupe Crédit Agricole, cette banque vous propose de financer tous vos projets immobiliers. Quel est le taux immobilier LCL actuel par durée ou profil d’emprunteur ? On fait le point !

Projets immobiliers financés par LCL

Acquisition résidence principale Oui
Achat résidence secondaire Oui
Investissement locatif Oui
Construction Oui
Financement travaux Oui

Souplesse du prêt immobilier au LCL

Modulation d’échéance Possible à la hausse et à la baisse en fonction de la négociation au contrat
Report d’échéance Oui
Frais de remboursement anticipé Pénalités : 3 % du capital restant dû en remboursement partiel ou total
Transférabilité du prêt Non

Frais bancaires au LCL

Frais de dossier 1,2% du capital emprunté avec un minimum de 700 €, 0 € pour le prêt relais
Frais annuels de tenue de compte 28 €, gratuit si domiciliation des revenus chez LCL
Taux d’emprunt Fixe, sur 2 à 25 ans (jusqu’à 30 ans si l’emprunteur a moins de 36 ans à la souscription)

Garanties de prêt immobilier au LCL

Organismes de cautionnement Crédit Logement
Hypothèque possible ? Oui
IPPD possible ? Oui
Nantissement possible ? Oui, sauf pour le prêt relais

Les taux de prêt immobilier LCL par durée d’emprunt

Le taux d’emprunt chez LCL dépend de nombreux facteurs comme votre apport personnel, votre situation professionnelle, et la durée d’emprunt. Le prêt immobilier est une union de longue haleine entre une banque et vous. En moyenne en France, on s’engage pour 18 ans et 6 mois.

Il peut s’en passer des choses pendant une si longue période, des bonnes comme des mauvaises. Ce sont surtout ces dernières qui font peur aux banques. Le risque que vous cessiez de rembourser votre crédit augmente en proportion de la durée d’emprunt, ce qui impacte le taux. Traduit en jargon bancaire, cela donne : durée courte = taux immobilier faible, durée longue = taux immobilier élevé.

Le tableau suivant, toutes banques confondues, vous en donne une illustration.

Durée d’emprunt Taux immobilier moye
10 ans 3,70 %
15 ans 3,85 %
20 ans 3,97 %
25 ans 4,07 %

*Ces taux sont susceptibles d’évoluer à la hausse ou à la baisse. Pour connaître les meilleurs taux à jour, vous pouvez contacter l’un de nos courtiers experts en financement.

Lire aussi : Comment calculer les intérêts d’emprunt ?

Les taux de crédit immobilier LCL par région

Le taux bancaire appliqué par chaque établissement prêteur peut aussi être amené à varier d’une région à l’autre. C’est surtout le cas pour les banques régionales, qui ont la possibilité d’appliquer tel ou tel taux en fonction de leur pratique commerciale et de la marge de manœuvre dont elles disposent.

Le LCL est une banque nationale, la disparité entre les taux est donc moindre d’une région à l’autre. En revanche, le type de projet, qui nécessite ou non un apport personnel, aura une influence sur le taux d’intérêt.

Le taux d’intérêt immobilier LCL selon votre projet

LCL finance tous les types de projet, achat dans le neuf ou dans l’ancien, vente sur plans (VEFA), construction, achat d’un terrain, travaux… La seule limite est votre capacité d’emprunt ! Notez toutefois que les conditions d’emprunt peuvent être plus ou moins avantageuses en fonction de votre projet.

Le taux immobilier LCL pour l’achat d’une résidence principale

Comme toutes les autres banques, le LCL vous octroie un prêt pour l’acquisition de votre résidence principale, à condition que vos revenus vous le permettent. Il exige que les primo-accédants disposent d’un apport personnel de 10 % (notamment pour couvrir les frais d’acquisition tels que les frais de notaire).

Le taux variera en fonction de votre profil d’acheteur et de la durée d’emprunt. Cette durée est de 25 ans maximum (contre 30 antérieurement depuis les recommandations du HCSF). 

Bien que la durée augmente votre capacité d’emprunt (en raison du taux d’endettement), souvenez-vous que plus elle sera longue, moins bon sera le taux et plus le coût global du crédit sera élevé !

Lire aussi : Nos conseils pour l’achat de votre résidence principale

Le taux immobilier LCL pour une résidence secondaire

Vous rêvez d’une résidence secondaire à la mer ou à la montagne ? C’est possible, si vous disposez de revenus suffisants. En fonction de votre dossier, la banque peut choisir de vous accorder le financement à condition que vous soyez déjà propriétaire de votre résidence principale. En effet, votre capacité d’emprunt pourrait être insuffisante pour souscrire un autre crédit, et donc vous empêcher de mettre un toit au-dessus de votre tête !
Bien sûr, il ne s’agit pas d’une règle immuable. Les dossiers sont analysés au cas par cas, il est alors parfois possible d’acheter une résidence secondaire sans être propriétaire de sa résidence principale.

Le taux immobilier LCL sera fixé en fonction des mêmes critères que pour la résidence principale : revenus, apport, situation professionnelle.

Lire aussi : Nos conseils pour l’achat de votre résidence secondaire

Le taux immobilier LCL pour un investissement locatif

Le LCL finance aussi l’investissement locatif, mais il n’est pas rare qu’il applique une légère majoration du taux d’emprunt pour ce type de projet. Il peut aussi exiger que vous soyez déjà propriétaire, pour la même raison qu’on vous a exposée précédemment. Sachez que si vous avez un très bon dossier (autofinancement du bien avec un niveau de risque faible), il vous sera possible d’emprunter sans apport.

Le taux immobilier LCL par type de prêt

Le taux d’emprunt LCL peut aussi dépendre du type de prêt souscrit. Une constante : tout prêt immobilier doit être garanti par une assurance de prêt et par une sûreté.

Le prêt amortissable à taux fixe de LCL

Le prêt amortissable peut vous être accordé pour un achat, une construction ou des travaux et peut financer l’intégralité du projet immobilier. Le taux variera principalement en fonction du montant de votre apport, de vos revenus et de la durée d’emprunt.

Le prêt in fine de LCL

Le prêt in fine est tout indiqué pour les investisseurs locatifs au régime réel, car il permet de déduire un maximum d’intérêts. En effet, jusqu’à la dernière échéance, les mensualités se composent uniquement d’intérêts, le capital emprunté étant remboursé en une seule fois, à la fin du crédit. Le taux bancaire est plus élevé que pour un crédit amortissable. Il peut être souscrit sur une durée de 2 à 15 ans et peut financer jusqu’à 100 % de l’opération.

Le prêt relais

Le crédit relais sec ou adossé vous permet d’acheter un nouveau bien avant d’avoir revendu l’ancien. Le montant accordé dépend de la valeur estimée du logement que vous revendez. Proposé à un taux fixe majoré sur une durée de 1 à 2 ans, il doit être remboursé en une seule fois. Notez qu’il vous coûtera plus cher si vous mettez en place une franchise totale.

Comment obtenir un meilleur taux immobilier 2024 avec LCL?

Pour faire baisser le taux immobilier de LCL, une piste est à explorer : celle des prêts aidés. Prêt à taux zéro (PTZ), prêt à l’accession sociale (PAS) ou prêt épargne logement (PEL) peuvent peuvent vous permettre de baisser drastiquement le montant des intérêts.

L’autre solution pour baisser les taux immobiliers est de faire appel à un courtier immobilier. En plus de vous monter la stratégie de financement optimale (en utilisant tous les prêts aidés possibles), il va faire jouer la concurrence entre les banques pour diminuer au maximum les taux immobiliers pratiqués.

Enfin, le taux immobilier n’est pas le seul paramètre coûteux d’un crédit immobilier. Le courtier immobilier peut aussi négocier pour vous l’assurance emprunteur en privilégiant une délégation d’assurance plutôt que l’assurance groupe de la banque dans laquelle vous comptez souscrire votre prêt immobilier.

Lire aussi : Dans quelles conditions contacter un courtier ?

Le taux immobilier LCL 2024 en fonction de la situation professionnelle

Autre critère qui influe sur le taux d’emprunt au LCL : votre situation professionnelle. Pour vous divulgâcher la suite, sachez que plus celle-ci est stable, plus bas sera le taux.

Le taux immobilier LCL pour les CDI

Vous êtes en CDI et vous avez terminé votre période d’essai ? Félicitations, vous avez toutes les chances d’obtenir un prêt et un bon taux au LCL. Vos revenus seront pris en compte pour la fixation de ce dernier et potentiellement, la fraction variable de votre salaire. Le banquier prendra en compte une moyenne sur 3 ans et l’ajoutera à vos revenus disponibles.

Le taux immobilier LCL pour les fonctionnaires

Fonctionnaire, le banquier vous déroule aussi le tapis rouge… À condition que vous soyez titularisé. Comme vous disposez théoriquement de revenus garantis à vie, vous vous verrez proposer les meilleurs taux au LCL.

En revanche, les contractuels devront être en poste depuis au moins 3 ans pour que la banque jette un œil à leur dossier. Pour obtenir le financement et un bon taux, il est conseillé d’emprunter à deux, avec un co-emprunteur en situation professionnelle stable.

Lire aussi : Obtenir un prêt immobilier quand on est fonctionnaire

Le taux immobilier LCL pour les CDD et intérimaires

Vous le savez sans doute déjà, mais demander un prêt quand on est en CDD, intérimaire ou intermittent du spectacle, c’est compliqué (#euphémisme). Vous devez justifier d’au moins 3 ans d’activité, et vos revenus seront pris en compte selon une moyenne sur cette période. Le must ? Déposer un dossier avec un co-emprunteur en CDI ou fonctionnaire titulaire de son poste !



Lire aussi : Comment obtenir un prêt immobilier en CDD ?

Le taux immobilier LCL pour les entrepreneurs

Même combat pour les entrepreneurs, qui doivent exercer leur activité depuis au moins 3 ans. La banque prendra en compte la moyenne des revenus sur cette période et appréciera la présence d’un co-emprunteur.

Lire aussi : L’emprunt immobilier pour les indépendants

Le taux immobilier pour les jeunes actifs

Il s’agit d’une offre mise en place pour LCL pour favoriser l’accession des jeunes à la propriété. Valable du 29/03/2024 au 31/08/2024, elle permet d’emprunter jusqu’à 20 000 euros à taux zéro pour l’achat d’une résidence principale (peu importe que l’emprunteur soit éligible au PTZ). Ce prêt peut être complété par un prêt classique et par d’autres prêts aidés réglementés tels que le PTZ (Prêt à taux zéro).

Quelles sont les conditions pour obtenir un prêt immobilier au LCL ?

Pour prétendre à une offre de prêt et à un bon taux au LCL, vous devez généralement disposer d’un apport personnel, et votre taux d’endettement ne doit pas excéder 35 %. Attention, le taux d’emprunt n’est pas le seul critère à prendre en compte pour valider une offre : les conditions de financement ont aussi leur importance !

Un apport personnel d’au moins 10 %

On vous l’a dit plus haut, obtenir un financement à 110 % reste possible au LCL…Mais il est compliqué à décrocher. Suite à une recommandation du HCSF, il est désormais réservé aux excellents dossiers. Pour les autres, il faudra apporter au moins 10 % du total de l’opération, somme qui servira à payer les frais de notaire, frais de dossier, frais de garantie, etc.

Si vous parvenez à réunir un apport personnel plus conséquent, vous pourrez diminuer la durée de l’emprunt… Et donc optimiser le taux immobilier du LCL !

Un taux d’endettement de 35 % max

Idem, le taux d’endettement ne doit pas être supérieur à 35 %, sauf pour les hauts revenus. Pour rester dans cette limite, deux leviers s’offrent à vous : augmenter votre apport ou augmenter la durée d’emprunt. Les deux auront une conséquence sur le taux !

Les caractéristiques du prêt immobilier au LCL

On vous le rabâche depuis le début : les conditions d’emprunt sont aussi essentielles que le taux. Au moins deux doivent être prises en compte : les frais de dossier, qui participent au TAEG de votre crédit, et la souplesse dans le remboursement des mensualités.

Les frais de dossier au LCL

Le paiement de frais de dossier est exigé pour l’étude et le montage du crédit. Vous n’y couperez pas, même si vous pouvez tenter une négo’ avec le banquier (ou confier celle-ci à un courtier Helloprêt). Au LCL, ils se montent à 1.2 % du total de l’opération, avec un minimum de 700 €. On sait, ça pique.

Les facilités proposées par le LCL

Vous pouvez demander à inclure une clause de modulation dans le contrat de prêt. Concrètement, celle-ci vous permettra d’ajuster à la hausse ou à la baisse le montant de vos échéances. Une facilité bienvenue en cas de coup dur ou de prime exceptionnelle. De la même manière, vous pouvez demander le report de certains versements. Les conditions d’application de ces dispositifs doivent être négociées avant la signature du crédit !

Vous envisagez d’acheter et de revendre à court terme ? Sachez que le LCL fait partie des banques qui appliquent des pénalités de remboursement anticipé, qu’il soit total ou partiel. Leur montant n’excédera pas 3 % du capital restant dû.

Quelles sont les garanties demandées par LCL?

Outre l’assurance emprunteur, dont le taux doit être ajouté à celui du crédit, le LCL exige une garantie pour couvrir le remboursement des échéances. Plusieurs sont possibles, pour un coût allant de 1.2 à 1.7 % en moyenne du montant du prêt.

Le cautionnement

Le LCL accepte deux types de cautionnement : celui d’un organisme de cautionnement partenaire (comme le Crédit Logement ou une mutuelle) ou le cautionnement personnel (celui de votre maman ou de votre BFF). Si vous ne remboursez plus votre emprunt, il appartiendra à la caution de le faire.

L’hypothèque et le privilège de prêteur de deniers (PPD)

Il est aussi possible de consentir une hypothèque ou un PPD à la banque. Celle-ci pourra saisir et revendre votre bien immobilier en cas de pépin. Dans le cas d’un PPD, elle sera payée en premier, avant les éventuels autres créanciers.

Le nantissement

Vous pouvez opter pour le nantissement d’une assurance vie ou d’un produit financier. Cette possibilité vous est offerte pour le prêt amortissable, le prêt in fine, mais pas pour le crédit relais.

Comment obtenir des conditions de prêt plus avantageuses avec LCL ?

LCL ne représente qu’une option parmi tant d’autres pour souscrire à un prêt immobilier. Il est judicieux de comparer les offres de différentes banques afin de bénéficier des conditions les plus favorables. Cette recherche peut s’avérer exigeante en temps et requiert une certaine aptitude à la négociation.

Pour vous faciliter cette tâche, pourquoi ne pas consulter un courtier en prêt immobilier ? Expert en solutions de financement, il saura vous guider pour peaufiner votre plan de financement et prendre en charge les démarches nécessaires à l’obtention de votre prêt. Grâce à son expertise en négociation, il est souvent capable d’obtenir des taux très compétitifs.

Lire aussi : Pourquoi faire appel à un courtier immobilier ?

Besoin d'aide ?

Consultez notre foire aux questions

  • Comment obtenir le meilleur taux pour son crédit immobilier ?

    En plus de profiter des prêts subventionnés lorsque c’est possible (comme le PTZ), pour obtenir un taux plus avantageux, il est crucial de diversifier vos démarches auprès de plusieurs banques et de les mettre en concurrence. Un courtier immobilier, outre le fait de valoriser votre profil d’emprunteur, est un expert en financement qui se charge de rechercher le meilleur financement pour vous.

  • Faut-il passer par un courtier immobilier avant de solliciter les banques ?

    Le courtier immobilier possède une expertise reconnue dans le domaine du financement immobilier. Il est en mesure de vous accompagner dès le début pour élaborer un plan financier optimal afin de réduire au minimum le coût total de votre transaction immobilière. Grâce à ses compétences en négociation, il saura s’adresser aux banques appropriées en fonction de votre profil d’emprunteur. Vous êtes ainsi assuré d’obtenir le meilleur taux sans perdre de temps inutilement !