Comment estimer un bien immobilier ?

Se préparer avant de négocier un prix.

Pour cette nouvelle étape, il faut se munir de ses qualités d’observations : on laissera les mathématiques à plus tard. Cette fois, on prend le temps, au calme, de scruter l’horizon. Car s’il y a une chose que tous les acquéreurs partagent, c’est que personne apprécie de se faire avoir.

Comme dans de nombreux secteurs, le marché de l’immobilier est un marché d’offre et de demande : plus l’offre est rare, plus le prix monte. Plus la demande est élevée, plus le prix l’est également. Logique non ? Alors comment ne pas se prendre les pieds dans le tapis ?

La solution, c’est de comparer !

Sur Meilleursagents.com, il est possible de disposer d’une estimation d’un bien, quartier par quartier, rue par rue et même en fonction du côté de la rue. La recette est simple : il suffit de remplir un formulaire pour avoir une estimation du prix d’un bien. Mais attention, comparaison n’est pas raison ! C’est l’Indice de tension immobilière ou ITI, inventé par Meilleursagents.com, qui va donner une information cruciale : L’ITI « indique le nombre d’acheteurs pour 1 vendeur et donne la tendance de fond du marché immobilier ». S’il est supérieur à 3, la négociation sera difficile car il y a beaucoup d’acheteurs potentiels. Si en revanche il est inférieur à deux, vous pouvez y aller, tout en sachant qu’en moyenne, on peut se permettre d’appliquer une décote de 3% à 5% du prix de vente d’un bien.

Si vous achetez pour mettre un bien en location, vous pouvez également procéder votre évaluation par capitalisation, c’est-à-dire en fonction des revenus que vous rapportera le loyer. Un coup d’œil aux offres de location du quartier vous permettra d’évaluer le rendement potentiel d’un bien. A vous ensuite de faire vos petits calculs, tout en sachant qu’un rendement net inférieur à 4% n’est pas vraiment synonyme d’une belle affaire.

Le conseil HelloPrêt

N’oubliez pas de vous renseigner sur l’antériorité de l’annonce du bien, qui en dit long sur votre capacité de négociation ! Et attention aux journaux qui publient des éditions spéciales immobilier ! Ces derniers donnent des prix moyens par région. Or un prix moyen, c’est tout sauf un prix ! Pour davantage de précision sur les prix de vente, et non les prix de mise en vente, rendez-vous sur le site des Notaires de France : ces derniers proposent une carte interactive recensant des moyennes par quartiers du prix des biens vendus. Des données qui pourraient vous permettre de gagner en crédibilité dans votre négociation si vous avez affaire à un agent immobilier !