Quel est le coût réel d'un emprunt ?

Comprendre le coût et la structure d’un emprunt (Le taux d’intérêt)

Obtenir un emprunt, c’est un peu comme se lancer dans le dernier sprint d’un marathon, si ce n’est qu’il faudra ensuite courir sur encore quelques kilomètres chez le banquier que vous aura conseillé votre courtier. Chez HelloPrêt, notre vision de l’emprunt est celle d’un bâtiment qui tient sur cinq piliers : le montant demandé, la durée de l’emprunt, le taux d’intérêt, le taux d’assurance et enfin les frais de garantie.

Vous n’avez rien compris ? On vous explique :

1. Le montant demandé

C’est la somme que vous avez besoin d’emprunter pour financer votre bien et potentiellement, vos travaux. On en discute ensemble, sachant qu’elle dépend forcément du montant du bien, et de celui de votre apport. Jusque-là, tout va bien.

2. La durée de l’emprunt

Cest la durée pendant laquelle vous allez payer des mensualités. Plus elle est courte, plus vos mensualités sont élevées, mais sachez que plus elle est courte, plus vous êtes gagnant, d’où l’intérêt de disposer d’un bon apport. Pourquoi ? C’est très simple : plus la durée est courte, plus le taux d’intérêt est faible. Une durée courte vous coûte donc moins cher, d’autant que les premières années, vous remboursez principalement les intérêts et progressivement, vos mensualités financent davantage de capital. Il va s’en dire que cette durée est conditionnée par votre capacité de remboursement, car vous ne pouvez pas vous endetter au-delà de 37% de vos revenus.

3. Le taux d’intérêt

C’est le taux, appliqué à vos mensualités, qui permet à la banque de gagner de l’argent sur votre crédit immobilier. Contrairement à certaines idées reçues, ce taux est très réglementé, à commencer par la législation européenne et par conséquent, française. Attention : le TEG, ou taux effectif global, ne correspond pas au taux d’intérêt mais comprend ce dernier auquel sont ajoutés les frais de dossier, les garanties et le taux d’assurance. Autant dire que ce n’est pas le TEG qui doit déterminer vos décisions quand vous comparez des propositions, mais le coût global d’un crédit en valeur absolue !

4. Le taux d’assurance

Vous pensiez que c’est le taux d’intérêt qui a le plus d’impact sur le coût de votre emprunt ? Détrompez-vous : tout se joue sur le taux d’assurance, somme versée mensuellement qui vous couvre en cas de problèmes de santé, de décès, d’invalidité etc. A la différence du taux d’intérêt, le taux d’assurance, est un taux moyen ramené sur le capital initial emprunté du début à la fin du prêt. Il est toujours calculé sur la même somme et a donc un impact conséquent sur votre emprunt. De fait, le taux d’intérêt est quant à lui calculé sur montant qui décroît tout au long du prêt qu’on appelle le capital restant dû tout au long du prêt. Au fur et à mesure de vos remboursements votre taux d’intérêt a de moins en moins d’impact sur le coût de votre prêt.

5. Les frais de garanti

Il s’agit en substance d’un montant appliqué par les organismes de cautionnement comme Crédit Logement* sur votre crédit immobilier qui permet à votre banque de se protéger en cas d’un éventuel défaut de paiement. Ce montant est prélevé une fois au déblocage des fonds et correspond à 1,2% du montant du prêt. Sur ce point, il vous sera impossible de négocier.

Le conseil HelloPrêt

Les organismes de cautionnement agissent comme une garantie en vous restituant à la fin du prêt une partie de la somme versée au départ. N’oubliez pas de la réclamer quand votre crédit arrive à échéance ou si vous le remboursez plus tôt. Si par exemple vous empruntez 200 000 euros, vos frais de garantie s’élèveront à 2 400 euros, soit 1,2% du montant du crédit. Lors du remboursement intégral du prêt, vous pourrez dans ce cas récupérer 1 200 euros.

*Cf. «Les critères d’attribution »